ED’A, le nouveau resto aux saveurs africaines de la rue Solfé

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Une déco chi­cos, des por­traits de per­son­na­li­tés noires sur les murs, des plats tra­di­tion­nels afri­cains : pas de doute, vous êtes bien chez ED’A, le res­to qui a ouvert mi-décembre et qui est tenu par Adboul et Oumou.

Peut-être que le nom ED’A (Empreinte d’A­frique) vous dit quelque chose… C’est nor­mal, vous n’êtes pas fous, c’est un coif­feur-bar­bier de la rue du Moli­nel. Mais oubliez celui-là quelques minutes car nous, on va vous par­ler de son jumeau de la rue Sol­fé’ qui lui, fait res­to. “J’ai créé ED’A Bar­ber avec des potes en Bre­tagne et on l’a expor­té à Lille l’an­née der­nière. J’ai vou­lu gar­der le concept du lieu chic et convi­vial mais cette fois-ci avec un res­to afri­cain”, explique Adboul, le gérant lil­lois de 29 ans.

Oumou et Adboul ont ouvert le res­to mi-décembre.

Le Fran­co-Gui­néen a gran­di dans la capi­tale des Flandres et quand il y est reve­nu après une car­rière de foot­bal­leur inter­na­tio­nal, quelque chose l’a titillé. “Quand j’a­vais envie d’un res­to afri­cain, je ne trou­vais pas d’en­droits ‘classes’ où man­ger en couple et en famille. Du coup j’ai eu envie d’en créer un”. Voi­là com­ment est né ce lieu élé­gant, moderne et jeune, où on peut (très) bien man­ger sans vendre un rein.

“Le res­to ouvri­ra ses portes le midi de 12 heures à 14 heures à par­tir du 1er février”, a pro­mis Adboul.

La tradition dans votre assiette

Avec son asso­ciée Oumou, Abdoul pro­pose des clas­siques de la cui­sine afri­caine pour vous réga­ler. “On veut faire décou­vrir des plats de toute l’A­frique”, explique-t-il. Sur le menu, on retrouve par exemple

  • les pas­tels au thon (bei­gnets four­rés)
  • le yas­sa, com­po­sé de pou­let ou pois­son mari­né avec sa sauce aux oignons
  • le thié­bou­dienne fait de riz mijo­té et pois­son
  • le mafé au bœuf et pou­let avec sa sauce aux caca­huètes grillées
  • ou encore le dibi cui­si­né avec de l’a­gneau mari­né et brai­sé avec ses oignons…

On chan­ge­ra le menu tous les trois mois”, pré­cise Oumou. Et si vous avez encore de la place, vous pou­vez aus­si tes­ter le dégué (ou thia­kry), un des­sert à base de yaourt et de cous­cous de mil.

Ça les gars, c’est un mafé au bœuf. C’est supra-bon (en toute objec­ti­vi­té).

En atten­dant vos plats, on vous laisse tes­ter votre culture G grâce aux por­traits de per­son­na­li­tés accro­chés sur les murs. “On a vou­lu mettre les visages des Noir.es qui ont chan­gé les choses et qui nous ins­pirent”, raconte la co-gérante. Mal­colm X, Michelle Oba­ma, Beyon­cé, Omar Sy, Mar­tin Luther King…

Ren­dez-vous au res­to ED’A, au 114 rue Sol­fé, du mar­di au same­di de 19 heures à 22–23 heures et à par­tir du 1er février, de 12 heures à 14 heures. On vous conseille de réser­ver votre table à l’a­vance au 09 72 81 19 57. Comp­tez entre 5€ à 7€ pour les entrées et 15 et 22€ pour les plats. Plus d’in­fos sur leur page Face­book et Ins­ta.