Pourquoi, comment, qui, quoi : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métro lillois #1

Dans Lille, Transport
Scroll par là

Il y a quelques temps, on a reçu un mail avec plein de questions d’une lectrice sur le fonctionnement du métro (coucou Amélie). Pour être honnête, on se les posait aussi. Alors, on a décidé de vous sonder sur Insta‘ pour récolter toutes vos questions, WTF comme techniques, sur le métro pour qu’on interroge directement Ilévia.

On avait promis de revenir avec les réponses. Eh bien figurez-vous qu’on les a (presque toutes) eues et qu’on va vous les partager en trois volets. C’est ti-par pour le premier.

Le métro de Lille était-il vraiment le premier métro automatique du monde ?

Oui, c’est bien vrai. Sachez que le premier métro entièrement automatique du monde, le nôtre donc, a été inauguré le 25 avril 1983 par François Mitterrand. En plus de ça, la technologie a vu le jour au début des années 1970 au sein même de l’Université de Lille, notamment grâce aux travaux du Professeur Gabillard. Le système VAL, pour Véhicule Automatique Léger (même si à l’origine ça signifiait Villeneuve-d’Ascq Lille), “a ensuite été exporté dans plusieurs villes en France et dans le monde : Rennes, Toulouse, Paris, Turin, Chicago“. Et toc. #FiertéChauvine.

Pourquoi le métro ne roule pas plus tard, en particulier les jours de grosse fiesta ?

Depuis février 2019, le métro de la ligne jaune circule jusqu’à 1h30 le samedi soir à Lille, ce qui a quand même permis de rentrer de fiesta un peu plus tard. Lors de certains événements, genre pour la Fête de la Musique ou pour le Nouvel An, il y a souvent des prolongations ou plus de métros et de bus.

Mais si ce n’est pas possible de faire circuler le métro plus tard, c’est parce que “l’activité du métro ne s’arrête pas une fois la dernière rame rentrée au garage” explique Ilévia. Dès le service terminé, les équipes de maintenance se rendent sur le réseau pour vérifier que tout est OK, faire des opérations d’entretien, de maintenance et de rénovation du réseau. “En moyenne, ce sont près de 250 personnes qui sont mobilisées chaque nuit sur une soixantaine de chantiers“. Du coup, réaliser ces travaux de nuit permet d’éviter d’interrompre le service en journée.

Quelle est la station de métro la plus récente ?

Vous vous en doutez, Rome les lignes de métro ne se sont pas construites en un jour. Mais, le dernier tronçon à avoir été inauguré, c’est celui de la ligne 2 qui relie les stations Tourcoing-Centre à CH-Dron. Ça commence un peu à dater, parce que “l’inauguration de ce dernier tronçon a eu lieu le 27 octobre 2000 en présence du Premier Ministre Lionel Jospin“. #20piges

Pourquoi le métro a-t-il été construit à la fois en sous-terrain et à la fois à l’air libre ? Pourquoi pas l’un ou l’autre ?

Parce qu’il y a des contraintes à prendre en compte, tout simplement : “Le choix entre aérien et souterrain s’est fait en fonction des contraintes environnementales et des volontés d’aménagement des communes traversées.”

Comment Ilévia évalue les temps d’attente lors des pannes ?

En fait, c’est un peu le métier des opérateurs Ilévia. Ils connaissent “par expérience le temps moyen de résolution des incidents selon le contexte et le type de problème rencontré“. Concrètement, ça veut dire que, par exemple, si le problème est lié à une porte qui ferme mal, les opérateurs savent combien de temps ça prend en moyenne et peuvent évaluer le time que ça va mettre avant que ça ne soit réparé. Mais parfois, il peut y avoir des “aléas ou des sur-incidents” qui viennent allonger le temps d’attente.

Est-ce que le métier de “nourrisseur de poissons de la station Montebello” existe ?

Si, si, on vous assure, c’est une véritable question de lecteur. On ne se l’était jamais posée, et une fois qu’on l’a vue, on s’est demandé comment on avait pu vivre aussi longtemps sans y avoir pensé. Parce qu’effectivement, soit quelqu’un s’occupe de maintenir en vie les poissons de Montebello, soit il s’agit d’une espèce auto-suffisante encore inconnue.

Figurez-vous donc que c’est un véritable métier et que l’entretien des aquariums de la station Montebello est confiée à une entreprise “spécialisée dans l’aquariophilie“. Mystery solved.

Pourquoi ne pas indiquer les points d’intérêt à proximité lors de l’annonce de la station ?

Parce que sinon ça serait trop long. Sur la ligne 1, le temps entre certaines stations n’est pas très long (coucou Rihour et Répu’). Imaginez un peu, le temps qu’on dise “Rihour. À proximité, la Grand-Place de Lille, l’Office de Tourisme et la rue de Béthune“, on serait déjà au moins à Gambetta.

Comment est gérée la musique dans les stations et qui s’occupe des playlists ?

Pour vous la faire de façon brève, Ilévia bosse depuis un bail avec Ixidia, une société du coin. En gros tous les dix jours, la playlist de radio métro est actualisée parmi une bibliothèque de 15 000 titres. Ça en fait du choix. Ixidia veille ensuite à ce que ça ne soit jamais la même musique qui passe tous les jours à la même heure et que le genre musical soit adapté au moment de la journée.

Genre, après 20 heures, vous aurez de la musique un peu plus chill, pas de la grosse musique dansante (perso, on aurait fait l’inverse). By the way, si sur le réseau, vous entendez une musique qui vous fait bien kiffer mais que vous avez été trop long à la détente pour la shazamer, Ilévia peut vous dire le nom de l’artiste et du morceau, si vous demandez gentiment. 

Fin du premier volet ! Bon, rassurez-vous, si votre question n’a pas encore eu de réponse, c’est très certainement qu’on la traitera dans le prochain épisode.