Pourquoi, comment, qui, quoi : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métro lillois #2

Dans Lille, Transport, Voyage Voyage
Scroll par là

Il y a quelques temps, on a reçu un mail avec plein de questions d’une lectrice sur le fonctionnement du métro (coucou Amélie). Pour être honnête, on se les posait aussi. Alors, on a décidé de vous sonder sur Insta‘ pour récolter toutes vos questions, WTF comme techniques, sur le métro pour qu’on interroge directement Ilévia.

On avait promis de revenir avec les réponses. Eh bien figurez-vous qu’on les a (presque toutes) eues et qu’on s’est mis en tête de vous les partager en trois épisodes. Après le premier, la semaine dernière, c’est ti-par pour le deuxième volet.

Pourquoi le métro à Lille-Flandres s’arrête 33 secondes et non pas 35 secondes ?

Sorry, mais on va devoir commencer par casser vos rêves. Le métro s’arrête exactement 30 secondes à la station Lille-Flandres, pas 33, ni 35. C’est comme ça parce que le temps de stationnement des rames est défini en fonction de l’affluence à chaque station. Si le temps où les portes des rames sont ouvertes à Lille-Flandres vous semble long, c’est normal : il s’agit de la station la plus fréquentée du réseau. Logiquement, le temps d’arrêt y est aussi le plus long pour que chacun puisse monter et descendre des rames. Mais l’arrêt ne peut pas dépasser 30 secondes “pour des raisons de sécurité“, parce qu’en heure de pointe, il y a un métro toutes les 66 secondes sur la ligne 1.

Pourquoi le métro s’arrête-t-il toujours quelques secondes avant la gare Lille-Flandres ?

Qui n’a jamais vécu la peur d’une grosse panne quand le métro s’arrête brusquement avant d’arriver à Lille-Flandres ? Les néo-Lillois, on vous rassure, on finit par s’y habituer. Quand ça arrive, c’est que “la rame n’est pas autorisée à poursuivre son chemin en raison de la présence d’une autre rame”. C’est ce qu’ils appellent le système anti-collision chez Ilévia. Le plus souvent c’est à la gare Lille-Flandres que ça se passe parce que, comme on vient de vous l’expliquer, la rame n’est pas censée rester plus de 30 secondes à quai. Donc lorsque c’est le cas, pour X ou Y raison (genre un blocage de portes), la rame qui suit est donc obligée de faire une petite pause, pour éviter une collision.

Les agents qui ne font pas partie d’Ilévia sont-ils habilités à contrôler les billets ?

On vous voit venir. Oui, tous les agents qui bossent pour Ilévia peuvent vous demander si vous avez un ticket de bus ou de métro. En revanche, “seuls les contrôleurs sont assermentés pour procéder à la verbalisation des fraudeurs.” Comprenez-donc que vous pouvez vous faire contrôler par tout le monde à tout moment, mais que vous ne pouvez recevoir une amende que de la part d’un contrôleur.

À qui appartient la voix qui annonce les arrêts de métro ?

Vous pensiez peut-être que c’était une personne un peu random, qui avait été choisie pour sa jolie voix. Que nenni. La voix qui annonce les arrêts est celle d’une comédienne professionnelle.

Pourquoi les portillons de la gare Lille-Flandres sont-ils à moitié fermés le matin ? S’agit-il d’une panne ?

Pour répondre à cette question, on doit déjà vous expliquer que la fréquentation du métro ne cesse d’augmenter. “En 2018, elle a augmenté de 4.5% pour atteindre 119 millions de voyageurs par an“, explique Ilévia. Pour éviter que ce ne soit le gros dawa quand il y a plein de voyageurs en même temps, la boîte de transports a mis en place un nouveau dispositif pour gérer les flux de personnes. Ça consiste à fermer l’accès à une partie des portillons d’accès, pour ralentir le flux de personne.

De ce fait, le flux de personnes est orienté vers un nombre limité de portillons d’accès ouverts, identifiables grâce à une flèche verte. Le but, c’est de faire attendre les voyageurs dans la zone la plus large de la station, ce qui permet de :

  • Fluidifier l’accès aux quais
  • Éviter les bousculades dans les escaliers et les escaliers mécaniques
  • Faciliter la descente et la montée des voyageurs dans les rames
  • Limiter les blocages de portes, qui sont quand même la source de nombreuses interruptions du service métro

On en est où du parfum dans le métro ?

En avril 2017, quand Ilévia était encore Transpole, la boîte avait lancé une expérimentation sur la diffusion de parfum dans trois stations de métro : Porte-de-Valenciennes, St-Maurice-Pellevoisin et Mairie-de-Croix. L’expérimentation a duré jusqu’en 2019 et maintenant les résultats sont en train d’être analysés pour voir si le dispositif sera étendu à d’autres stations.

Fin du deuxième volet ! Bon, rassurez-vous, si votre question n’a pas encore eu de réponse, c’est très certainement qu’on la traitera dans le prochain épisode.