En avril, Lille se met sur son 31 pour sa première Fashion Week

Dans Chill, Dans la rue, Lille

©Alexis Delespierre

Scroll par là

La Fashion Week, ça vous parle ? Après les tra­di­tion­nelles Paris, New York, Milan ou encore Londres, c’est au tour de la capi­tale des Flandres d’ac­cueillir sa toute pre­mière Fashion Week. Ça se pas­se­ra du 8 au 11 avril, et ça pro­met d’être bien sty­lé.

Lille n’est pas en reste en matière de tex­tile et si vous vou­lez notre avis, il était plus que temps que notre contrée ait sa propre semaine de la mode. Cette année, ce sera chose faite avec une Fashion Week acces­sible à tous et au pro­gramme bien char­gé. “L’i­dée, c’est de res­ter dans la conti­nui­té des quatre édi­tions de la Fashion Day. On veut fédé­rer, réunir et pro­mou­voir les acteurs éco­no­miques locaux”, explique Thi­bault Roy, le créa­teur de l’é­vé­ne­ment et direc­teur de la publi­ca­tion d’Is­si Maga­zine.

Pour faire rayon­ner Lille bien comme il faut, il a ima­gi­né plu­sieurs gros ren­dez-vous dans des endroits emblé­ma­tiques de la Capi­tale des Flandres, avec le sou­tien de la muni­ci­pa­li­té. Genre, des défi­lés, des confé­rences, un fashion job dating, un cas­ting de man­ne­quin, des pop-up stores de créa­teurs, tout ça, quoi. “Le tex­tile fait par­tie de notre patri­moine. Je trouve ça incroyable que per­sonne n’ait orga­ni­sé de Fashion Week à Lille avant. Pour moi c’est plus que légi­time, c’é­tait une évi­dence”, estime Thi­bault Roy.

Ne croyez pas que cette semaine sera réser­vée à l’é­lite de la mode. “On bosse sur­tout avec des entre­prises et des créa­teurs de la région. On veut vrai­ment déve­lop­per et valo­ri­ser le ter­ri­toire. On ne veut sur­tout pas faire une Paris Fashion Week bis.” Com­pre­nez donc que, mis à part deux défi­lés réser­vés aux par­te­naires de Lille Fashion Week, ça va plu­tôt être des évé­ne­ments ouverts à tous.

Gros défilé dans Lille-Centre

Ce qu’on peut vous dire plus en détails c’est que le jeu­di, on part sur un bon gros défi­lé avec une fashion par­ty au Grand-Palais, avec en tête d’af­fiche FDVM qui joue­ra un set de 90 minutes. Ça coûte 20€ pour les étu­diants et 25€ pour les autres et c’est le seul évé­ne­ment pour lequel il fau­dra débour­ser quelques euros. Tout le reste est gra­tos. Le jeu­di, tou­jours, vous pour­rez suivre des conf’ sur plein de sujets, dont la mode éco-res­pon­sable au Grand-Palais et il y aura aus­si un job dating dédié aux métiers de la mode. Si vous avez envie d’être un desi­gner, comme dans le show Next in Fashion de Net­flix, c’est là qu’il fau­dra être.

Le ven­dre­di, toute l’ac­tion se pas­se­ra à Lil­le­nium, avec le cas­ting Elite, et “un fashion labs et shop­ping”, dont on sait encore peu de chose. Là où ça va vrai­ment être fat, c’est same­di 11 avril. Parce que le centre de Lille se trans­forme en cat­walk géant. Ouaip, vous avez bien lu. De 14 heures à 19 heures, on part sur Lille Fashion Street, où les com­mer­çants lil­lois feront défi­ler leurs tenues, “ça va être le point d’orgue. On va mon­ter une grande scène face à l’O­pé­ra et chaque heure, il y aura un défi­lé dif­fé­rent”, tease Thi­bault. À par­tir de 11h30, le Palais de la Bourse de la CCI se trans­for­me­ra lui en pop-up store de créa­teurs avec plus de 30 bou­tiques éphé­mères de créa­teurs.

On ne va pas tout vous spoi­ler, mais voi­ci quelques marques qui ont déjà confir­mé leur par­ti­ci­pa­tion tout au long de la Fashion Week lil­loise : Maje, le Prin­temps, Slow­Mod, Sither & Ambroise ou encore Mai­son Uname. Ce qu’on peut vous dire aus­si, c’est que la thé­ma­tique de l’é­vé­ne­ment c’est “Colo­ra­ma”, his­toire de col­ler avec l’ex­po “Colors, etc.” qui est ins­crite dans le pro­gramme de Lille Capi­tale du Desi­gn et de mettre un coup de pro­jo sur le desi­gn tex­tile.

Voi­là pour ce qu’on peut vous dire pour l’ins­tant. Stay tuned sur l’event Face­book, parce qu’il y a encore plein de choses qui arrivent et pour la prog’ com­plète, c’est que ça se passe.