Budget participatif #2 : 18 projets vont se répartir 1,5 million d’euros

Dans Lille, Money Money Money, Politique
Scroll par là

L’an der­nier, pour la pre­mière édi­tion du bud­get par­ti­ci­pa­tif, 18 pro­jets avaient été sélec­tion­nés et avaient cha­cun reçu une enve­loppe de la part de la muni­ci­pa­li­té pour voir le jour. Cette année, rebe­lote : 18 nou­veaux pro­jets viennent d’être récom­pen­sés par un jury citoyen et se répar­tissent 1.5 mil­lion d’eu­ros.

Le bud­get par­ti­ci­pa­tif, c’est plu­tôt simple : dans son bud­get 2020, la ville a réser­vé 1.5 mil­lion d’eu­ros pour finan­cer (com­plè­te­ment ou par­tiel­le­ment) et réa­li­ser des pro­jets pen­sés par des citoyens lil­lois. Les idées ont fusé et 365 pro­jets ont été pro­po­sés. Après un pre­mier tri, 167 ont été sou­mis au vote des Lil­lois, Hel­lem­mois et Lom­mois.

Fina­le­ment, à l’is­sue du vote des habi­tants, 21 pro­jets ont été sélec­tion­nés pour être pré­sen­té au jury citoyen. Il est com­po­sé de 12 conseillers de quar­tiers, d’un repré­sen­tant de Lomme, d’un repré­sen­tant d’Hel­lemmes et de 12 habi­tants tirés au sort. C’est à lui qu’a été confiée la dif­fi­cile tâche de dépar­ta­ger tout ce beau monde selon plu­sieurs cri­tères comme l’im­pact déve­lop­pe­ment durable, l’in­no­va­tion, l’in­clu­si­vi­té, l’im­pli­ca­tion citoyenne ou encore l’es­thé­tisme. Ensuite, il a fal­lu leur attri­buer une par­tie des 1,5 mil­lion d’eu­ros.

Fina­le­ment, 18 pro­jets ont été rete­nus par le jury citoyen et les pro­jets lau­réats seront déve­lop­pés dans l’an­née. On vous a résu­mé tout ça en point bou­lettes, pour que ce soit plus clair pour vous :

  • Fon­taines à eau potable dans Lille

L’i­dée c’est d’ins­tal­ler des fon­taines à eau potable dans toute la ville pour limi­ter les déchets (cou­cou les bou­teilles en plas­tique) et per­mettre l’ac­cès à l’eau pour tous.

Bud­get : 90 000€

  • Micro-forêt urbaine Porte d’Ar­ras

L’ob­jec­tif c’est de plan­ter une micro-forêt com­po­sée de 3 000 arbres au square de la Porte d’Ar­ras pour lut­ter contre la pol­lu­tion de l’air. Pour ce faire, le col­lec­tif l’Ar­ra­sine, à l’o­ri­gine du pro­jet, entend bien uti­li­ser la méthode du bota­niste japo­nais Miya­wa­ki, qui per­met de faire pous­ser la forêt, faite d’es­sence de bois locales, 10 fois plus vite qu’une forêt clas­sique.

Bud­get : 100 000€

  • Jar­din Niwa Hana­ga­ra

La mai­son de quar­tier les Mou­lins sou­haite avec ce pro­jet fina­li­ser l’a­mé­na­ge­ment du jar­din par­ti­ci­pa­tif au pied de la rési­dence de la rue Edouard-Her­riot pour per­mettre aux habi­tants de deve­nir “acteur-auteur” de leur lieu de vie. Ça per­met­tra aus­si une sen­si­bi­li­sa­tion au res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment.

Bud­get : 73 000€

  • Box de mon­tage et vélo radio

Avec ce pro­jet, Radio Mou­lins veut créer un vélo tri­por­teur et un box de mon­tage pour la web-radio de Lille-Mou­lins. Ça per­met­tra de réa­li­ser des émis­sions de radio sur l’en­semble du quar­tier et par la même occa­sion de faire un peu d’é­du­ca­tion aux médias.

Bud­get : 60 000€

  • Dres­sing soli­daire et recy­cle­rie tex­tile

Il s’a­git là de créer un ves­tiaire soli­daire acces­sible aux per­sonnes pré­caires sur le quar­tier du Fau­bourg de Béthune. Le but c’est de redon­ner du pou­voir d’achat et de lut­ter contre la sur­con­som­ma­tion tex­tile, le tout en créant du lien social.

Bud­get : 50 000€

  • Jeux inclu­sifs pour enfants

Le seul pro­jet rete­nu dans le quar­tier Vau­ban consiste à ins­tal­ler des jeux inclu­sifs dans le square de l’Ar­bon­noise, ce qui per­met­tra aux enfants por­teurs de han­di­caps de pou­voir jouer, eux aus­si, dans ce square.

Bud­get : 50 000€

  • Valo­ri­sa­tion et réha­bi­li­ta­tion de l’é­tang et du parc urbain de Lomme

L’i­dée de ce pro­jet, c’est de réha­bi­li­ter le parc urbain du Marais de Lomme pour per­mettre aux per­sonnes à mobi­li­té réduite d’ac­cé­der faci­le­ment et sans encombres à l’é­tang de pêche.

Bud­get : 140 000€

  • Kiosque But­ter­fly

Avec ce pro­jet, l’as­so­cia­tion Un été au Clair de Lune veut créer au sein du Fau­bourg de Béthune un lieu convi­vial de proxi­mi­té. Il s’a­gi­ra d’un équi­pe­ment social et cultu­rel de proxi­mi­té, doté d’un fonc­tion­ne­ment citoyen avec des objec­tifs sociaux, cultu­rels et éco­no­miques.

Bud­get : 140 000€

  • Jar­dins flot­tants sur la Deûle

Pour végé­ta­li­ser davan­tage la Deûle, l’i­dée de ce pro­jet, c’est de créer un ensemble de radeaux végé­ta­li­sés sur la Deûle pour favo­ri­ser la bio­di­ver­si­té en ville, ser­vir de niche à l’é­co­sys­tème, amé­lio­rer la qua­li­té de l’eau et pim­per un peu la Deûle en la ren­dant plus jolie.

Bud­get : 40 000€

  • Bri­co’n­tai­ner

Ce pro­jet veut ins­tal­ler un ate­lier de bri­co­lage soli­daire dans le quar­tier Concorde. L’es­pace contien­drait un ate­lier de construc­tion pour les habi­tants, un lieu de sto­ckage de maté­riaux et un espace exté­rieur cou­vert pour faire des for­ma­tions et accueillir des évé­né­ments.

Bud­get : 105 000€

  • Réamé­na­ge­ment de la place Cas­quette

Le but de ce pro­jet c’est de réamé­na­ger la place Cas­quette, à Wazemmes, avec du mobi­lier urbain, un ter­rain de pétanque et de l’é­clai­rage adap­té, his­toire que ce soit plus qua­li’ au quo­ti­dien.

Bud­get : 110 000€

  • Colo­rons le métro aérien

On a fait plus sexy que le métro aérien. Alors ce pro­jet veut l’embellir via un vidéo map­ping, du mobi­lier urbain desi­gn ou des arts urbains. Le tout, dans une démarche par­ti­ci­pa­tive.

Bud­get : 65 000€

  • Le banc d’eau

L’i­dée c’est de conce­voir et d’ins­tal­ler un pro­to­type de banc qui per­met de récu­pé­rer les eaux de pluie.

Bud­get : 40 000€

  • Buvette et ves­tiaires pour le club de foot­ball de Lille-Sud

US club les Antillais veut réno­ver les ves­tiaires et créer une buvette pour le club de foot­ball de Lille-Sud.

Bud­get : 140 000€

  • Des trames végé­tales

Pour ce pro­jet, l’i­ni­tia­tive c’est de végé­ta­li­ser une rue par la mul­ti­pli­ca­tion des formes de végé­taux pour faire béné­fi­cier les Lillois.e.s de tous les bien­faits de ces p’tites plantes.

Bud­get : 50 000€

  • Fives Heart, square Mas­se­net

Un peu comme dans le quar­tier Vau­ban, ce pro­jet va per­mettre au square Mas­se­net, à Fives, d’a­voir un réamé­na­ge­ment et l’ins­tal­la­tion de jeux inclu­sifs.

Bud­get : 68 000€

  • Ter­rain de proxi­mi­té Gor­ki

L’US Lille Mou­lins Car­rel veut réamé­na­ger ce ter­rain, notam­ment avec le revê­te­ment de gazon, clô­tures ou accès, équi­pe­ments spor­tifs, éclai­rage.

Bud­get : 96 000€

  • Porte de Gand

La fine équipe de chez Lil’­Pouss, qui avait déjà récol­té pas mal d’argent l’an der­nier, réci­dive avec une pro­po­si­tion d’a­mé­na­ge­ment de la Porte de Gand, pour y créer un lieu de vie exté­rieur où les res­tau­ra­teurs et les habi­tants pour­raient culti­ver, récol­ter et échan­ger leurs savoirs, via la mise en place de jar­dins en per­ma­cul­ture.

Bud­get : 83 000€

Pas la peine de comp­ter, on l’a fait pour vous : toutes ces sommes cumu­lées font 1,5 mil­lion d’eu­ros. Il ne reste plus qu’à guet­ter tout ça de près dans les mois à venir, les pro­jets ne devraient pas tar­der à fleu­rir un peu par­tout dans Lille.