L’édition sucrée de Mange Lille! est reportée

Dans Festival, Food Porn, Lille
Scroll par là

Début avril, le fes­ti­val gas­tro­no­mique lil­lois devait tes­ter pour la pre­mière fois sa for­mule 100% sucrée : le Mid’­Fes­ti­val.

Ce grand moment de pâtis­se­rie va devoir lais­ser les poches à douilles au pla­card un peu plus long­temps, faute de visi­bi­li­té face à l’é­pi­dé­mie de coro­na­vi­rus (qui ne va pas éra­di­quer l’hu­ma­ni­té, on vous le rap­pelle quand même en pas­sant).

Parce que ce n’est pas le virus en lui-même que craint le Mid’­Fes­ti­val mais les res­tric­tions sani­taires mises en place par le Minis­tère de la San­té. Ne sachant pas vrai­ment com­ment celles-ci vont évo­luer dans les pro­chaines semaines, les orga­ni­sa­teurs ont pré­fé­ré repor­ter l’event et le cou­pler avec la pro­chaine édi­tion de Mange Lille! en sep­tembre. “Ses évé­ne­ments et notam­ment la très atten­due Grande Pâtis­se­rie se tien­dront lors de la 5ème Fes­ti­val Mange, Lille! du 21 au 27 sep­tembre 2020″, pré­cise l’é­quipe du fes­ti­val sur ses réseaux.

// MID’ FESTIVAL // En rai­son des incer­ti­tudes actuelles face aux res­tric­tions sani­taires liées au coro­na­vi­rus,…

Publiée par Mange, Lille sur Ven­dre­di 6 mars 2020

Le retour du Grand Soir

Elle ne va pas lais­ser notre ventre gar­gouiller jusque là, ras­su­rez-vous. Le fes­ti­val pré­voit tout de même une nou­velle édi­tion du Grand Soir, le fameux par­cours culi­nai­re­ment din­go, ce 1er avril, sur une thé­ma­tique sucré-salé. On vous rap­pelle le prin­cipe : six res­tos du Vieux-Lille, six dégus­ta­tions avec à chaque fois un plat et une bois­son. Une énorme tue­rie gas­tro­no­mique quand on lis la liste des fameux res­tos :

  • le Bloem­pot
  • le Ceri­sier
  • la Table du Cla­rance
  • Rozó
  • le Rouge Barre
  • le Vaga­bond

Les réser­va­tions démar­re­ront ce 9 mars sur le site inter­net du fes­ti­val et le prix sera; comme en sep­tembre der­nier, de 60€ pour la soi­rée com­plète. Tenez vous prêts parce que les places vont par­tir aus­si vite que des moules un jour de Bra­de­rie.