[Municipales] Les idées des candidats sur les transports

Dans Lille, Politique, Transport
Scroll par là

Mine de rien, le premier tour des municipales, c’est la semaine prochaine. Si vous n’avez toujours pas fait votre choix, il est grand temps de vous pencher sur la question. Chez Vozer, on a décidé de vous faciliter la tâche en vous proposant un comparatif des programmes lillois sur des grands thèmes. Téléphérique, périphérique couvert, nouveau plan de circulation… On vous parle transports.

Alors bien évidemment, c’est un condensé. Et quatre candidats n’ont pas diffusé leur programme en ligne : Alexandre Chantry (NPA), Beryl Benyoucef (Parti ouvrier indépendant et démocratique), Eric Cattelin-Denu (RN), et Nicole Baudrin (LO).

Le vélo

Vaste sujet, d’autant que la demande de pistes cyclables et de places pour le vélo est de plus en plus forte. Qu’on se le dise tout de suite : le vélo est une compétence de la Métropole Européenne de Lille, mais les candidats ont bien sûr tous leur idée sur la manière dont ça devrait se passer. Stéphane Baly, pour Lille Verte, annonce la création de passerelles entre Fives et Saint-Sauveur, entre Moulins et Lille-Sud. Il annonce aussi 5000 places de parking vélo dans le quartier des gares.

Martine Aubry, pour la liste Lille en commun, Lille en Confiance, annonce aussi des places pour les vélos mais dans une moindre mesure (350 places à Euralille, par exemple). Elle prévoit en revanche la création avec la MEL du “Réseau Express Vélo”, avec des vélorues, plus de pistes et des voies traversantes et une maison des mobilités durables, comme Stéphane Baly annonce une maison du vélo et un réseau express pour le vélo à travers la métropole. Julien Poix, insoumis tête de la liste Décidez pour Lille, préconise un “incitation financière annuelle et individuelle à l’achat“. Violette Spillebout (LREM), pour la liste Faire respirer Lille, annonce des “voies vélo express végétalisées“, et sept passerelles pour relier les quartiers. Enfin, Marc-Philippe Daubresse (LR), pour la liste Tous pour les Lillois, annonce une “accélération du développement de la mobilité douce avec les Vlille et l’autopartage“.

Les transports en commun

Là aussi, le maire, quel qu’il soit, devra travailler à l’échelle de la MEL pour faire passer son programme. Ilévia relève bien sûr des compétences de la métropole. Toujours est-il que Violette Spillebout annonce des transports en commun gratuit pour les moins de 26 ans et les plus de 65 ans quand Martine Aubry annonce la gratuité pour tous. Les deux candidates annoncent d’ailleurs deux nouvelles lignes de tram, Martine Aubry en périphérie de la ville, Violette Spillebout dans le centre ville.

Stéphane Baly aussi espère faire passer le tram par le centre ville et compte réserver des voies aux transports en commun et au covoiturage sur le périphérique. Marc-Philippe Daubresse promet de nouveaux moyens de transports.

La place de la voiture

C’est l’une des principales cause des pics de pollution aux particules fines de ces derniers mois. La voiture cristallise les tensions. Julien Poix imagine une Grand-Place piétonne, des parkings silos publics dans les quartiers, et des plateformes de distribution qui limitent l’entrée des camions dans la ville. Marc-Philippe Daubresse compte établir un nouveau plan de circulation, “en concertation avec les commerçants“. Le stationnement sera gratuit entre midi et deux.

Violette Spillebout annonce 3000 places de stationnement en bordure de centre-ville, une nouvelle gare routière, une voie réservée au covoiturage sur l’autoroute (mesure défendue aussi par Stéphane Baly), et la création d’une zone à faible émissions, proposition aussi défendue par Martine Aubry.

Les propositions qui sortent du cadre

Martine Aubry a remis dans son programme le projet de téléphérique entre Fives et Saint-Sauveur. Elle imagine aussi une gare routière à Porte des Postes. Violette Spillebout imagine des vélos-taxis dans un nouveau secteur piéton en centre-ville. Stéphane Baly propose de couvrir partiellement le périphérique pour “gagner des espace à végétaliser et améliorer les entrées de ville“.

Voilà, c’était pour les transports. On revient bientôt avec le logement et la vie nocturne.