[Municipales] Les idées des candidats sur les transports

Dans Lille, Politique, Transport
Scroll par là

Mine de rien, le pre­mier tour des muni­ci­pales, c’est la semaine pro­chaine. Si vous n’a­vez tou­jours pas fait votre choix, il est grand temps de vous pen­cher sur la ques­tion. Chez Vozer, on a déci­dé de vous faci­li­ter la tâche en vous pro­po­sant un com­pa­ra­tif des pro­grammes lil­lois sur des grands thèmes. Télé­phé­rique, péri­phé­rique cou­vert, nou­veau plan de cir­cu­la­tion… On vous parle trans­ports.

Alors bien évi­dem­ment, c’est un conden­sé. Et quatre can­di­dats n’ont pas dif­fu­sé leur pro­gramme en ligne : Alexandre Chan­try (NPA), Beryl Benyou­cef (Par­ti ouvrier indé­pen­dant et démo­cra­tique), Eric Cat­te­lin-Denu (RN), et Nicole Bau­drin (LO).

Le vélo

Vaste sujet, d’au­tant que la demande de pistes cyclables et de places pour le vélo est de plus en plus forte. Qu’on se le dise tout de suite : le vélo est une com­pé­tence de la Métro­pole Euro­péenne de Lille, mais les can­di­dats ont bien sûr tous leur idée sur la manière dont ça devrait se pas­ser. Sté­phane Baly, pour Lille Verte, annonce la créa­tion de pas­se­relles entre Fives et Saint-Sau­veur, entre Mou­lins et Lille-Sud. Il annonce aus­si 5000 places de par­king vélo dans le quar­tier des gares.

Mar­tine Aubry, pour la liste Lille en com­mun, Lille en Confiance, annonce aus­si des places pour les vélos mais dans une moindre mesure (350 places à Eur­alille, par exemple). Elle pré­voit en revanche la créa­tion avec la MEL du “Réseau Express Vélo”, avec des vélo­rues, plus de pistes et des voies tra­ver­santes et une mai­son des mobi­li­tés durables, comme Sté­phane Baly annonce une mai­son du vélo et un réseau express pour le vélo à tra­vers la métro­pole. Julien Poix, insou­mis tête de la liste Déci­dez pour Lille, pré­co­nise un “inci­ta­tion finan­cière annuelle et indi­vi­duelle à l’a­chat”. Vio­lette Spille­bout (LREM), pour la liste Faire res­pi­rer Lille, annonce des “voies vélo express végé­ta­li­sées”, et sept pas­se­relles pour relier les quar­tiers. Enfin, Marc-Phi­lippe Dau­bresse (LR), pour la liste Tous pour les Lil­lois, annonce une “accé­lé­ra­tion du déve­lop­pe­ment de la mobi­li­té douce avec les Vlille et l’au­to­par­tage”.

Les transports en commun

Là aus­si, le maire, quel qu’il soit, devra tra­vailler à l’é­chelle de la MEL pour faire pas­ser son pro­gramme. Ilé­via relève bien sûr des com­pé­tences de la métro­pole. Tou­jours est-il que Vio­lette Spille­bout annonce des trans­ports en com­mun gra­tuit pour les moins de 26 ans et les plus de 65 ans quand Mar­tine Aubry annonce la gra­tui­té pour tous. Les deux can­di­dates annoncent d’ailleurs deux nou­velles lignes de tram, Mar­tine Aubry en péri­phé­rie de la ville, Vio­lette Spille­bout dans le centre ville.

Sté­phane Baly aus­si espère faire pas­ser le tram par le centre ville et compte réser­ver des voies aux trans­ports en com­mun et au covoi­tu­rage sur le péri­phé­rique. Marc-Phi­lippe Dau­bresse pro­met de nou­veaux moyens de trans­ports.

La place de la voiture

C’est l’une des prin­ci­pales cause des pics de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines de ces der­niers mois. La voi­ture cris­tal­lise les ten­sions. Julien Poix ima­gine une Grand-Place pié­tonne, des par­kings silos publics dans les quar­tiers, et des pla­te­formes de dis­tri­bu­tion qui limitent l’en­trée des camions dans la ville. Marc-Phi­lippe Dau­bresse compte éta­blir un nou­veau plan de cir­cu­la­tion, “en concer­ta­tion avec les com­mer­çants”. Le sta­tion­ne­ment sera gra­tuit entre midi et deux.

Vio­lette Spille­bout annonce 3000 places de sta­tion­ne­ment en bor­dure de centre-ville, une nou­velle gare rou­tière, une voie réser­vée au covoi­tu­rage sur l’au­to­route (mesure défen­due aus­si par Sté­phane Baly), et la créa­tion d’une zone à faible émis­sions, pro­po­si­tion aus­si défen­due par Mar­tine Aubry.

Les propositions qui sortent du cadre

Mar­tine Aubry a remis dans son pro­gramme le pro­jet de télé­phé­rique entre Fives et Saint-Sau­veur. Elle ima­gine aus­si une gare rou­tière à Porte des Postes. Vio­lette Spille­bout ima­gine des vélos-taxis dans un nou­veau sec­teur pié­ton en centre-ville. Sté­phane Baly pro­pose de cou­vrir par­tiel­le­ment le péri­phé­rique pour “gagner des espace à végé­ta­li­ser et amé­lio­rer les entrées de ville”.

Voi­là, c’é­tait pour les trans­ports. On revient bien­tôt avec le loge­ment et la vie noc­turne.