Donnez.org, la plateforme de dons de produits invendus entre magasins et assos

Dans C'est green, Lille

@pixabay @quinntheislander

Scroll par là

Chaque année, c’est 630 mil­lions d’eu­ros de pro­duits non-ali­men­taires, inven­dus et neufs qui sont détruits ou jetés. Autant dire que ça fait (vrai­ment) beau­coup de gas­pillage. Pour lut­ter contre ça, Tho­mas a créé une appli­ca­tion qui per­met aux entre­prises de don­ner ses inven­dus à des asso­cia­tions en un clic. Et c’est du gagnant-gagnant.

En décembre der­nier, l’As­sem­blée Natio­nale a voté une loi anti-gas­pillage qui inter­dit la des­truc­tion des inven­dus. Mais elle ne sera appli­quée que dans deux ou quatre ans. D’i­ci là, les grands maga­sins peuvent encore jeter leurs vête­ments, acces­soires et autres pro­duits non-ali­men­taires. Et c’est bien dom­mage, quand on sait que beau­coup d’as­so seraient ravies de les récu­pé­rer pour les redis­tri­buer.

J’ai tra­vaillé à Décath­lon pen­dant deux ans et c’est là que j’ai décou­vert l’am­pleur des dégâts, raconte Tho­mas, le créa­teur de l’ap­pli. Trou­ver des solu­tions et gérer les inven­dus, ça prend un temps de dingue, sans par­ler des pos­sibles démarches admi­nis­tra­tives qui vont avec pour faire un don. Les jeter, c’est la solu­tion la plus simple et rapide.” Le Lil­lois de 32 ans a alors l’i­dée de sim­pli­fier tout ça avec sa pla­te­forme Donnez.org.

Du gagnant-gagnant simple et rapide

Le concept est simple. Le maga­sin met ses pro­duits sur la pla­te­forme. Une asso voit les pro­duits, les met dans son panier et va les récu­pé­rer direc­te­ment en maga­sin. C’est tout. Et c’est du gagnant-gagnant vu que l’en­tre­prise récu­père 60% de la valeur du pro­duit via une réduc­tion d’im­pôts. “C’est une mar­ket place du don où les échanges se font en deux clics. Tout se fait auto­ma­ti­que­ment, que ce soit au niveau de la conven­tion ou du reçu fis­cal.” Il suf­fit juste de de ren­trer son pro­fil asso ou entre­prise dans la pla­te­forme pour qu’il soit cer­ti­fié.

Pour l’ins­tant, c’est une tren­taine de maga­sins Decath­lon qui uti­lisent l’ap­pli’ et “si tout se passe bien, en juin on absorbe toutes les bou­tiques, et on démarche d’autres grandes entre­prises”, annonce Tho­mas. A l’heure actuelle, Donnez.org a réus­si à sau­ver 180 pro­duits d’une mort cer­taine en les redis­tri­buant à 179 asso. Ce qui repré­sente, selon Tho­mas, envi­ron 4500€ d’é­co­no­mies et 1000 kg de CO². Et oui, quand même.

Si vous êtes une entre­prise ou une asso’, on vous laisse vous ins­crire sur Donnez.org. Si vous êtes curieux de l’im­pact éco­no­mique et éco­lo­gique des dons réa­li­sés, vous pou­vez regar­der leur indi­ca­teur RSE. Et si vous avez besoin de plus d’in­fos, on vous laisse poser des ques­tions sur la page Face­book.