Il n’y aura pas d’écrans publicitaires aux abribus à Lille

Dans Lille, Santé !, Transport
Scroll par là

Une conven­tion signée entre Ilé­via et le spé­cia­liste de l’af­fi­chage publi­ci­taire JC Decaux pré­voyait l’ins­tal­la­tion d’é­crans dans un peu plus de 50 abri­bus de Lille. La ville vient d’interdire cette ins­tal­la­tion. Tout sim­ple­ment.

Depuis un bon bout de temps main­te­nant, des mili­tants ont fait de la publi­ci­té en ville leur che­val de bataille. Il faut dire que sur une jour­née, on voit envi­ron 1200 mes­sages publi­ci­taires dans l’es­pace public, sur notre smart­phone ou sur notre ordi. Pour la ville, ce n’é­tait pas la peine d’en rajou­ter avec des écrans aux abri­bus.

Le pro­jet sou­te­nu par Ilé­via pré­voyait d’ins­tal­ler ces écrans avec l’aide du duo JC Decaux et Métro­bus qui a raflé l’an­née der­nière le juteux contrat à Clear Chan­nel. Sur les 80 écrans pré­vus sur la métro­pole, 53 étaient pré­vus à Lille. Sauf que déjà, l’ar­chi­tecte des bâti­ments de France en a direct reto­qué 14 : ils auraient été ins­tal­lés trop près de bâti­ments clas­sés.

Code de l’environnement

Et il y a aus­si que les élus de la ville sont vent debout contre ces écrans LED de 85′. Trop lumi­neux, trop ani­més, trop…publicitaires, ils sont reje­tés en bloc. Le conseil vote le 22 novembre der­nier une motion contre les­dits écrans. Et comme cer­tains dégainent le 49–3, la ville a dégai­né le R 581–15 du Code de l’environnement, qu’on vous cite, par pur plai­sir d’in­té­grer un texte de loi dans un article (pour ceux qui ont la flemme, ça dit que le maire décide du carac­tère nui­sible ou non de la publi­ci­té lumi­neuse) :

L’au­to­ri­sa­tion d’ins­tal­ler un dis­po­si­tif de publi­ci­té lumi­neuse visé par le troi­sième ali­néa de l’ar­ticle L. 581–9 ou un mobi­lier urbain des­ti­né à sup­por­ter de la publi­ci­té lumi­neuse visé par le même ali­néa est accor­dée, compte tenu notam­ment du cadre de vie envi­ron­nant et de la néces­si­té de limi­ter les nui­sances visuelles pour l’homme et l’en­vi­ron­ne­ment au sens de l’ar­ticle L. 583–1 aux dis­po­si­tifs dont les carac­té­ris­tiques res­pectent les pres­crip­tions des articles R. 581–34 à R. 581–41 et les inter­dic­tions faites aux publi­ci­tés et enseignes par l’ar­ticle R. 418–4 du code de la route.

Voi­là, ça c’est pour Lille. Ilé­via n’a pas pour le moment d’in­fos concer­nant la poli­tique des autres com­munes de la métro­pole.