La Quarantaine du Court-Métrage, le festival de cinéastes amateurs et confinés

Dans Culturons-nous, Lille

@Youtube

Scroll par là

Un col­lec­tif lil­lois regrou­pant des étu­diants et pro­fes­sion­nels du ciné­ma vous pro­pose de créer selon un thème, votre propre court-métrage de cinq minutes à huis-clos, avec les moyens du bord. Vous avez à chaque fois une semaine. Chal­lenge accep­ted ?

Depuis hier, les ini­tia­tives se mul­ti­plient en France pour évi­ter de mou­rir d’en­nui. Et Lille n’est pas à la ramasse des bonnes idées. La preuve avec ce petit fes­ti­val de ciné ver­sion huis-clos, orga­ni­sé par Holi­day or not, un col­lec­tif d’é­tu­diants et pro­fes­sion­nels du ciné­ma issus du BTS Audio­vi­suel du lycée Jean-Ros­tand de Rou­baix.

À l’o­ri­gine, c’é­tait un groupe pour qu’on orga­nise nos vacances entre potes de BTS. Avec le confi­ne­ment, c’est tom­bé à l’eau, donc on en a fait autre chose pour s’oc­cu­per”, explique Alexa, l’une des créa­trices. Et quitte à avoir (beau­coup) de temps libre, autant l’u­ti­li­ser pour laisse libre court à votre ima­gi­na­tion en créant votre propre court-métrage de qua­ran­taine.

Avec les moyens du bord

Pas besoin d’être un(e) pro pour vous y mettre, ras­su­rez-vous. “L’ob­jec­tif est que tout le monde puisse par­ti­ci­per. On accepte même les fic­tions sonores pour ceux qui n’ont pas vrai­ment de maté­riel d’en­re­gis­tre­ment visuel.” Vous pou­vez donc uti­li­ser le matos que vous vou­lez, que ça soit une camé­ra, un por­table ou même votre vieille web­cam que vous uti­li­siez sur MSN dans les années 2000. Vous êtes aus­si libre de la forme de votre vidéo (clip, docu­men­taire, fic­tion, ani­ma­tion, stop-motion,…)

👉 RÈGLEMENT ET MODALITÉS 👈Nous espé­rons que vos méninges cogitent bien ! 🎬

Publiée par Holi­day OrNot sur Mar­di 17 mars 2020

Il a juste deux condi­tions impo­sées

  • la vidéo doit durer max cinq minutes
  • vous devez res­ter chez vous pour la fil­mer (court-métrage de qua­ran­taine vous vous rap­pe­lez ?)

Mais vous pou­vez très bien la faire avec les gens confi­nés avec vous ou avec les potes confi­nés ailleurs, s’ils ou elles sont chaud(e)s pour vous aider de loin en fil­mant aus­si chez eux.

Le temps vous est compté

Et côté timing, c’est simple. Chaque mar­di tant que dure le confi­ne­ment, le col­lec­tif vous pro­pose un thème qui gui­de­ra un peu votre idée. Vous avez jus­qu’au lun­di sui­vant avant 20 heures pour envoyer votre court-métrage à laquarantaineducourt@gmail.com. Par exemple cette semaine, le thème est “(se) construire” et vous avez jus­qu’au 23 mars pour envoyer votre chef-d’oeuvre.

Il est ensuite publié sur une chaîne You­tube créée pour l’oc­ca­sion. Toute la semaine qui suit votre envoi, pen­dant que vous ou d’autres per­sonnes, tra­vaillez sur le nou­veau thème (et ouais ça chôme pas), les gens peuvent voter en cli­quant “J’aime” sous la vidéo. Le mar­di sui­vant, le col­lec­tif annonce le/la/les grand(es) gagnant(es) de la semaine. Et ça recom­mence jus­qu’au jour où vous pour­rez res­sor­tir de chez vous sans une attes­ta­tion dans la poche.

Petit récap. Pour par­ti­ci­per à la Qua­ran­taine du court-métrage, vous envoyez votre court-métrage de cinq minutes avant chaque lun­di à 20 heures, à laquarantaineducourt@gmail.com. Pour plus d’in­fos ren­dez-vous sur la page de l’event Face­book ou Ins­ta­gram.