Brique house organise un concours de brassage en mode confinement

Dans Bière, Lille
Scroll par là

Il y en a qui ne se laissent pas abattre. Bap­tiste et Joseph ont ouvert Brique House à Saint-André-Lez-Lille envi­ron cinq minutes avant que tout foute le camp. Mais le s bras­seurs ont déci­dé de faire bonne mesure. Ils orga­nisent un concours de bras­sage, avec un beau lot pour le gagnant.

Avouez que c’est tout de même pas de chance : vous bos­sez comme un petit malade pen­dant deux ans, vous ouvrez enfin la bras­se­rie de vos rêves avec une tap room qui car­tonne dès le pre­mier week-end d’ou­ver­ture, et deux semaines à peine après, on vous dit qu’il faut fer­mer jus­qu’à nou­vel ordre pour cause de coro­na­vi­rus. Ca en met­trait plus d’un en PLS, hein ?

Pas Bap­tiste et Joseph, les patrons de Brique House. Déjà parce que Joseph va conti­nuer de bras­ser tous les jours (un petit time lapse de ses jour­nées sera d’ailleurs publié en sto­ry tous les jours tra­vaillés) et sto­cker sa bière dans le contai­ner chambre froide qu’ils ont eu la bonne idée d’ins­tal­ler der­rière la bras­se­rie.

Ensuite parce que les deux ne sont pas à court d’i­dées pour pas­ser le temps. “On a ima­gi­né un Home Bre­wer Cham­pion­ship, raconte Bap­tiste. On va pro­po­ser aux bras­seurs ama­teurs de faire un bras­sin chez eux. Ils auront le temps de faire le bras­sage, et il faut comp­ter le temps de fer­men­ta­tion… Six semaines devraient suf­fire.” Oui, le grand avan­tage de la bière, c’est qu’on peut la bras­ser dans sa cui­sine sans pro­blème.

1000 litres

Dans la confi­gu­ra­tion la plus bri­co­lée, vous avez besoin de deux cuves qui peuvent par­fai­te­ment res­sem­bler de près comme de loin à des cocottes-minute ou des grands fait-tout, et d’une troi­sième cuve (un seau qu’on peut fer­mer her­mé­ti­que­ment et auquel on peut ajou­ter un bar­bo­teur) pour la fer­men­ta­tion. Les ingré­dients ? De l’eau, du hou­blon, du malt, de la levure, qu’on trouve sur les inter­nets mon­diaux sans trop de dif­fi­cul­té. Atten­tion, le concours s’ins­crit dans la durée. Car ce n’est qu’a­près la fin du confi­ne­ment (dont nul ne connait la date) que la seconde étape se met­tra en place.

On va réunir un jury de la bière pour déci­der du vain­queur, annonce Bap­tiste. Et la meilleure sera bras­sée chez Brique House et mise en vente à la tap room.” Com­pre­nez que le vain­queur (et tous les par­ti­ci­pants s’ils le sou­haitent) pour­ra bras­ser sa bière avec Joseph dans un fut de 1000 litres, ce qui est juste un genre de rêve quand on est ama­teur. “On la met­tra à la carte comme une de nos éphé­mères et si elle plait, elle pas­se­ra dans les ‘fore­ver’, notre gamme per­ma­nente.” Et le gagnant repar­ti­ra avec 20 litres pour sa réserve per­son­nelle.

Ca vous tente ? Vous avez cuves, malt et hou­blon chez vous ? Vous avez une recette en tête ? On vous invite à aller cher­cher infos pra­tiques sur les pages Face­book et Ins­ta de Brique House. Ou à vous ins­crire direc­te­ment en fai­sant un mail à iwantgoodbeers@briquehouse.fr avant le 10 avril. Les bières devront être envoyées pour le 4 mai, si le confi­ne­ment est fini d’i­ci là.