Après la Piscine, le Louvre-Lens et l’Institut du Monde Arabe s’invitent chez vous

Dans Culturons-nous, Lille

© musée du quai Branly - Jacques Chirac, Dist. RMN-Grand Palais / image musée du quai Branly - Jacques Chirac

Scroll par là

Crève-coeur pour les salariés des musées de la région : le public ne pourra plus être accueilli, et les dizaines d’heures de travail abattues pour les expos à venir n’auront servi à rien, en tout cas pour le moment. Mais personne ne se laisse aller. Après la Piscine de Roubaix, c’est au tour du Louvre-Lens et de l’Institut du Monde Arabe de Tourcoing de s’inviter dans votre salon.

Le Louvre-Lens chez vous

On vous l’annonçait avant la crise sanitaire qui nous traverse : la prochaine expo du Louvre-Lens serait dédiée au noir, cette couleur qui n’en est pas une. Et on avait bien hâte d’aller la voir en vrai. Mais l’installation n’a même pas eu le temps de s’achever. Le chantier de mise en place des 180 œuvres a été interrompu une bonne semaine avant la fin. Pas moyen, donc, de voir Soleils Noirs pour le moment. Mais ce n’est pas pour autant que le Louvre-Lens n’est plus actif.

En fait, le Tumblr Le Louvre Lens Chez vous lancé par des salariés du musée propose des histoires, des analyses d’œuvres, ou encore des ateliers travaux pratiques pour les enfants (ou pas). De quoi continuer à se tenir au courant de ce qu’il se passe dans ce chouette musée.

Le Louvre-Lens est sur Facebook, Twitter et Instagram. Et a un site internet.

L’Institut du Monde Arabe vous donne rendez-vous

L’autre lieu de haute culture qui a décidé de créer une version numérique, c’est l’Institut du Monde Arabe de Tourcoing. On vous avait aussi parlé de la belle saison marocaine de l’Institut. Il a décidé de créer des jolis petits rendez-vous chaque semaine. Le mercredi, c’est activité en famille sous forme de tuto vidéo, le jeudi (à partir du 2 avril), c’est cours de cuisine avec une recette de Miéline, cuisinière hors paire.

Et chaque samedi, l’Institut du Monde Arabe propose une “visite (télé)guidée” de l’exposition “Maroc, une identité moderne”. Sarah, médiatrice, propose en vidéo une séance autour de “l’artisanat, de l’art moderne marocain et des liens entre ces deux univers“. Autre rendez-vous auquel on a hâte de participer : les mini-concerts vidéos de Kamal Lmimouni, joueur et compositeur de oud. Ça se passera tous les dimanches à partir du 5 avril. Et chaque jour, l’IMA propose de réécouter l’une de ses 58 conférences en podcast sur la littérature, la religion ou encore l’histoire…

On vous laisse vous rendre sur les réseaux sociaux de votre choix pour suivre l’IMA-Tourcoing : Facebook, Twitter ou Instagram. Et un site internet, accessoirement.