Prête ton assiette, le groupe pour cuisiner des petits plats aux soignants

Dans Food Porn, Lille, Santé !

@WikiCommons

Scroll par là

Avec la pan­dé­mie, dif­fi­cile pour le per­son­nel médi­cal de trou­ver le temps et l’éner­gie de se faire à man­ger. Pour leur don­ner un coup de pouce, il existe un groupe Face­book où les confi­nés peuvent pro­po­ser une tiote gamelle aux soi­gnants proches de chez eux. Dans le res­pect des consignes d’hygiène bien sûr.

Prête Ton Assiette, c’est l’une de ces nom­breuses ini­tia­tives nées sur Face­book qui vous donne l’occasion de vous rendre utile auprès de la com­mu­nau­té, sans bou­ger de chez vous. Et si vous faites par­tie de la team qui ne sait cui­si­ner que pour dix (c’est dur de doser les pâtes fran­che­ment), sachez que votre talent peut s’avérer très utile ici.

Vous pou­vez pro­po­ser vos por­tions en trop à des soi­gnants fati­gués de leur jour­née de tra­vail bien rem­plie. Il suf­fit pour ça de rejoindre le groupe Face­book Prête ton assiette créé à l’o­ri­gine par une habi­tante d’Aix-en-Pro­vence. “L’i­ni­tia­tive est natio­nale mais chaque dépar­te­ment à son propre groupe pour aider des soi­gnants d’à côté”, explique Débo­rah, qui est de chez et qui est l’ad­mi­nis­tra­trice du groupe du Nord.

Cuisinez, postez, donnez

Et pour se faire, rien de plus simple : si vous êtes le ou la “cuisinier(e)”, vous pos­tez une pho­to de votre plat (si vous l’a­vez déjà pré­pa­ré) ou l’an­nonce de votre plat sur le groupe. Vous pré­ci­sez le nombre de por­tions que vous pou­vez don­ner, la ville et le quar­tier où vous vivez et à par­tir de quand la gamelle est dis­po. Et éven­tuel­le­ment si votre cui­sine est en accord avec un régime par­ti­cu­lier du type végé ou glu­ten free, c’est tou­jours bien de le pré­ci­ser.

Et si vous êtes soi­gnant, vous pou­vez faire une demande spon­ta­née. “Il vient ensuite récu­pé­rer sa gamelle dépo­sée devant la porte du ‘cui­si­nier’, à sa fenêtre ou encore à l’entrée de l’immeuble pour évi­ter tout contact phy­sique”, ajoute Débo­rah. Les deux par­ties se redonnent ensuite ren­dez-vous pour le retour du tup­per­ware lavé au préa­lable par le soi­gnant. “L’idée est de leur appor­ter de l’aide en cui­si­nant pour eux, tout en res­pec­tant les consignes d’hygiène.” Autre­ment dit : pas de gas­pillage de vos 3kg de pâtes bolo, une tâche en moins à faire pour les soi­gnants et tou­jours un res­pect des règles sani­taires.

Pour s’ins­crire sur la branche ch’­tie du groupe Face­book de Prête Ton Assiette , ren­dez-vous ici.