À Lille, un drone de la police rappelle les flâneurs à l’ordre

Dans Dans la rue, Lille

©PoliceNationale59

Scroll par là

C’est un drone qui est habituellement utilisé par la police judiciaire dans ses enquêtes. Pour le confinement, il a acquis d’autres fonctions. La plus marquante : la voix, qui vous invite gentiment mais fermement à déguerpir des rues et à rentrer chez vous.

Vous l’avez peut-être entendu buzzer au dessus de votre tête quand vous êtes sorti faire vos courses dans le centre de Lille. Un drone de la police judiciaire est actuellement utilisé par le direction départementale de la sécurité publique pour repérer les gens qui ne respecteraient pas le confinement. D’habitude, ce type de drone (la PJ en a quatre à Lille) est utilisé pour des opérations de surveillance, indique La Voix du Nord qui a sorti l’info. Là, il a été équipé d’un haut-parleur.

Depuis jeudi dernier, il diffuse ce message dans le ciel de Lille :

Police nationale, afin d’éviter la propagation du Covid-19, les déplacements sont interdits sauf dérogation. Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 euros. Sans attestation valable, veuillez rentrer chez vous immédiatement. Merci de votre civisme.”  

Un outil qui permet de repérer les groupes et de leur rappeler poliment que le confinement, ce n’est pas une colonie de vacances, même quand il fait beau. Piloté par un policier détenteur d’un permis de voler, le drone est selon la police un outil supplémentaire pour faire respecter le confinement et d’envoyer des patrouilles si besoin. Il est d’ailleurs le premier d’une série : d’autres villes des Hauts-de-France devraient être équipées du même dispositif.