Ce mardi soir, levez les yeux pour admirer la super lune d’avril

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Ce mar­di soir, la pleine lune fait son tra­di­tion­nel come back. Sauf que celle-ci est un brin dif­fé­rente des autres car on l’ap­pelle “super lune rose”.

Pro­fi­ter d’un spec­tacle en plein air où il suf­fit de bien ouvrir ses mirettes, ça ne se refuse pas. On en vien­drait presque à se dire que c’est notre lot de conso­la­tion pour le report du Video Map­ping Fes­ti­val.

Bref, ce mar­di soir dès la fin de jour­née et pen­dant toute la nuit, vous allez pou­voir admi­rer une super lune, la super lune rose pour être tout à fait pré­cis. Comme on a des connais­sances limi­tées en matière d’as­tro­no­mie, on a pas­sé un coup de bigo à l’Ob­ser­va­toire de Lille pour qu’un pro dans le domaine nous éclaire.

Orbite lunaire feat. lunaison

Une super lune, ce n’est pas for­cé­ment un phé­no­mène ultra rare, explique d’emblée Alain Vienne, le direc­teur de l’Ob­ser­va­toire lil­lois. C’est un phé­no­mène céleste qui arrive lorsque la pleine lune coïn­cide avec le péri­gée de son orbite au tour de la Terre.” En d’autres termes, c’est quand la pleine Lune sur­vient en même temps que le moment où l’astre est au plus proche de la Terre, soit moins de 360 000 kilo­mètres envi­ron.

On oublie par­fois que la Lune ne tourne pas autour de la Terre de manière cir­cu­laire mais ellip­tique, détaille le pro­fes­seur en astro­no­mie. Voilà pour­quoi elle ne se trouve pas à la même dis­tance de nous au fil de son cycle orbi­tal qui dure approxi­ma­ti­ve­ment 27 jours”. Comme le cycle des phases de la Lune dure lui 29,5 jours, il y a donc des déca­lages au fil des mois.

La super lune de ce soir n’est donc pas for­cé­ment un évé­ne­ment qu’on ne rever­ra pas de sitôt mais “ça vaut le coup de regar­der” dixit Alain Vienne. “Car la Lune est plus grosse et plus pleine à ce moment là. Elle appa­raît 7% plus impo­sante, ce qui n’est pas for­cé­ment visible à l’œil nu, mais elle est aus­si 30% plus lumi­neuse.”

Vous avez dit “rose” ?

Pour ce qui est de son appel­la­tion colo­rée de “super lune rose”, ne vous atten­dez pas à voir l’astre en mode barbe à papa : “Elle ne chan­ge­ra pas de cou­leur, ça n’a rien à voir. On l’ap­pelle comme ça car c’est la pre­mière après l’é­qui­noxe de Prin­temps.” Cer­tains racontent qu’il fau­drait qu’un phé­no­mène d’é­clipse vienne se rajou­ter à tout ça pour que la Lune change tem­po­rai­re­ment de cou­leur comme c’est le cas lors des “super lunes de sang”.

Main­te­nant que vous avez toutes les infos pour vous la racon­ter une peu lors du Sky­pa­pé­ro de ce soir, com­ment on l’ad­mire cette super lune ? En soi, il suf­fit d’ou­vrir sa fenêtre, croi­ser les doigts pour être bien expo­sé côté lune et s’ar­mer de patience. Elle devrait poindre le bout de son nez dès le début de soi­rée après 18 heures. Mais elle éclaire for­cé­ment bien mieux une fois le soleil cou­ché, ce qui n’ar­ri­ve­ra pas avant 20h30 ce mar­di soir.

Si vous avez un téles­cope sous la main, vous allez pou­voir le dégai­ner mais des jumelles vont très bien aus­si si vous vou­lez voir plus en détail l’astre lunaire. Vous n’a­vez rien de tout ça ? Vos yeux sont aus­si par­faits pour sim­ple­ment pro­fi­ter du spec­tacle de cette nuit. Côté métho­do, il suf­fit d’é­cou­ter Queen en fond sonore : “Open your eyes, look up to the skies and see”.

P.S.

Vous venez de décou­vrir qu’il y avait un Obser­va­toire à Lille ? Et bien oui et il pos­sède même une magni­fique lunette astro­mé­trique de plus cent ans, l’une des plus grandes de France. Vous pou­vez d’ailleurs aller en décou­vrir plus sur ce lieu juste ici. Dès que le confi­ne­ment sera ter­mi­né, vous pour­rez aus­si vous chauf­fer pour aller y faire un tour car une asso y orga­nise des visites.

PIERRE ANDRE LECLERCQ/ Wiki­Com­mons