Chez lui, François reproduit les bars et boîtes mythiques de Lille

Dans Lille, Night Night
Scroll par là

C’est par­ti comme une blague entre potes. Et c’est deve­nu un phé­no­mène qui gonfle le cœur des nos­tal­giques de la nuit lil­loise. Fran­çois est Lil­lois et aime sor­tir. En confi­ne­ment, il recrée chaque semaine l’am­biance et le décor d’un haut lieu de la nuit lil­loise. Et c’est beau.

Fran­che­ment, je ne m’at­ten­dais pas à ce que ça prenne cette ampleur”, confie-t-il. On l’en­tend sou­rire au télé­phone. C’est au départ par­ti comme un délire entre potes. “Je suis ami avec Amine, le patron du Bar à Mine. Et pour le faire mar­rer, pour lui dire que le bar me man­quait, j’ai recréé l’am­biance et le let­trage très recon­nais­sable de son bar. C’é­tait une vidéo entre copains, juste his­toire de rire.

Sauf que Fran­çois, desi­gner indus­triel dans la vie hors confi­ne­ment, a pas mal de talent et d’i­ma­gi­na­tion, et que sa vidéo est vrai­ment, mais alors vrai­ment réus­sie. “C’est du bri­co­lage, de la récup’, je n’a­chète rien, je fais avec ce que je trouve.” Pour autant, on s’y croi­rait. Sur­tout que Fran­çois se met en scène dans le décor, une clope et une bière à la main, un brui­tage d’am­biance en fond sonore.

Du coup, il a déci­dé d’en­chaî­ner. “J’ai fait le Bis­tro de Saint-So la semaine sui­vante, et le Stair­way ensuite.” Pour refaire Saint-So, le Lil­lois a joué avec les pers­pec­tives et a créé un décor du sol au pla­fond, des pailles et des boules à facettes de sapin de Noël. Là aus­si, on le voit avec un godet estam­pillé Saint-So à la main, en plein Apé­ro­mix à domi­cile. “Je me suis ins­pi­ré de ce que fai­sait Char­lie Cha­plin. Ce sont un peu des décors de marion­nettes.

Pour le Stair­way, là aus­si il a joué avec les pers­pec­tives en impri­mant une “petite” entrée, et en la pla­çant au pre­mier plan, avant de se mettre à dan­ser, seul, un verre à la main. Il a pous­sé le vice jus­qu’à avoir le regard vitreux. Fran­che­ment, c’est fen­dart.

Fran­çois compte réa­li­ser une vidéo par semaine tant que le confi­ne­ment dure. “Pour la pro­chaine, je vais faire le Maga­zine Club.” On ne vous spoile pas, mais elle s’an­nonce bien mar­rante aus­si. Et Fran­çois pré­cise qu’il est par­ta­geur : “J’ai créé le hash­tag #TonS­pot­Chez­Toi pour que des gens dans d’autres villes s’en emparent. Ca pour­rait être énorme que des Pari­siens ou des Lyon­nais fassent la même chose.

En atten­dant, ren­dez-vous ven­dre­di soir pour le Mag’ sur la page Face­book de Fran­çois, ou sur Ins­ta­gram.