Peut-on déménager pendant le confinement ?

Dans Lille, Un toit sur la tête

@Claude Boucher/Wikicommons

Scroll par là

En temps normal, ça commence à pas mal bouger déménager à partir d’avril-mai à Lille. Avec le confinement, tout est chamboulé et pas mal d’étudiants (et d’autres Lillois) se demandent comment ils vont bien pouvoir quitter leur appart pour ne pas continuer à payer le loyer d’un logement qu’ils n’habitent peut-être déjà plu.

La grande valse des lancements de préavis et de déménagements où on appelle ses potes pour nous aider en échange de bières de pizza doit normalement commencer à Lille. D’habitude, c’est plutôt simple, on envoie son préavis un mois à l’avance (oui, pas trois mois, Lille est une zone tendue, on le rappelle), on fait ses cartons, vous passez un coup de bigo à Campus Market pour vous délivrer des meubles dont vous n’avez plus besoin et vamonos pour de nouvelles aventures hors de Lille ou dans un nouvel appart.

Sauf qu’en ce moment, organiser une dépendaison de crémaillère est compliqué (interdit en fait) et déménager s’avère plus que compliqué.

Report et prolongation

Que dit le gouvernement là-dessus ? Il dit que seuls “les déménagements non reportables” sont autorisés. Niveau précision, on en a pas forcément plus mais tout le monde s’accorde plus ou moins à dire que si vous avez posé votre préavis avant le confinement, qu’une date de départ était fixée, et que quelqu’un va se retrouver à la rue si le déménagement ne se fait pas, ça rentre dans la catégorie “non reportable”. La fin d’un bail en plein confinement peut elle aussi en faire partie.

Mais le mieux reste quand même de reporter si c’est possible. Sachez que pendant la période de confinement, il est par exemple possible de faire une demande de prolongation à son propriétaire grâce à une “convention d’occupation précaire“.

Logement étudiant

Si vous êtes un étudiant en confinement chez les parents qui a attendu la mi-mars pour lâcher son appart courant avril, ça s’avère quoi qu’il arrive compliqué… Rien est évoqué noir sur blanc sur le site du gouvernement mais ça n’apparaît pas comme un déménagement non-reportable en soi. Ca veut donc dire que votre loyer reste à payer comme d’habitude et ce jusqu’à votre départ officiel du logement.

Move alone

Si vous faites partie des fameux déménagements non-reportables, oubliez vos potes pour vous aider à descendre le canap’, ils n’auront pas le droit de venir. Ne comptez pas non plus sur une société de professionnels : elles n’ont le droit d’intervenir que pour les déménagements “relevant d’urgences sanitaires, sociales ou de péril”. Un logement insalubre ou des personnes en danger dans un foyer où il y aurait des violences par exemple.