Look at my Festivals, la chaîne YouTube qui vous fait (re)vivre des festoches

Dans Festival, Lille, Music in my ears
Scroll par là

Alors que la plu­part des fes­ti­vals de l’é­té sont annu­lés, un Lil­lois fan de musique vous invite aux quatre coins de l’Eu­rope pour revivre de grands fes­toches. Et c’est Der­rek de l’é­quipe du Jar­din Élec­tro­nique qui est der­rière la camé­ra.

Ce qui me plaît beau­coup et m’é­meut dans un fes­ti­val, c’est son côté éphé­mère. Même si un fes­ti­val se tient tous les ans, il est dif­fé­rent à chaque fois. C’est pour ça que j’ai vou­lu faire des vidéos qui retrans­crivent ce qu’on peut y vivre”, explique cet afi­cio­na­do de musique élec­tro. De la France à la Bel­gique, en pas­sant par le Por­tu­gal et la Répu­blique Tchèque, Der­rek a déjà fil­mé 12 fes­ti­vals façon “walk”.

Petite déam­bu­la­tion au BOOM fes­ti­val (Por­tu­gal).

Vidéos immersives

Concrè­te­ment, il s’a­muse à déam­bu­ler sur les sites des évé­ne­ments, de l’es­pace cam­ping aux scènes. Tout ça en fil­mant son odys­sée à bout de bras, grâce à son iPhone. Aucun mon­tage, pas de coupes, “pas de tri­che­rie”, seule­ment des plans bruts qui per­mettent de s’im­mer­ger dans l’am­biance de l’event. “L’i­dée, ce n’est pas de faire des after movies bien léchés mais de mon­trer l’at­mo­sphère du fes­ti­val”, pour­suit Der­rek.

Des vidéos qui se veulent pra­tiques pour voir à quoi res­semble un fes­ti­val de l’in­té­rieur mais aus­si sym­pas à regar­der pour se remé­mo­rer quelques sou­ve­nirs. “J’ai vou­lu faire ce type de vidéos pour les mettre en fond sonore lors d’a­pé­ros avec des potes.

Le fes­ti­val Châ­teau Per­ché vue par Der­rek, ça donne ça.

Et pour les fanas du Jar­din Élec­tro­nique, Der­rek nous a assu­ré qu’il croi­sait les doigts pour retrou­ver les Lil­lois lors de l’é­di­tion pré­vue à la ren­trée. “On attends les direc­tives du gou­ver­ne­ment pour pou­voir lan­cer la machine !

Alors, si vous aus­si vous vou­lez (re)vivre ces fes­ti­vals par pro­cu­ra­tion, go sur la chaîne You­Tube Look at my Fes­ti­vals.