La sélection confinée de courts-métrages de Thomas de l’Hybride

Dans Culturons-nous, Lille

@Hybride

Scroll par là

Rester confiné, c’est avoir beaucoup de temps pour écouter sa musique au calme, mater des bons films et prendre le temps de se cultiver un peu. Sauf qu’au bout d’un mois à ce régime, votre inspiration s’est peut-être un peu tarie un peu. On a demandé à des pros de la culture de nous aider à renouveler notre stock de bons sons et bons films. Cinquième épisode avec Thomas, en charge de la prog’ toujours supra originale de l’Hybride.

  • Un film…pour rire

Dans Repas Dominical de Céline Devaux, Jean (avec la voix très singulière de Vincent Macaigne), se rend à ce repas de famille qu’on connait tous. Vous savez, celui où on coche sur notre grille de bingo, tous les clichés, phrases-type et réflexions de comptoir sortis de la bouche de Mamie Jeanne, Papy Gilbert ou bien Tonton Roger. Et le petit plus dans cette histoire, c’est la gueule de bois de Jean. Gros délire visuel (et sonore) en perspective donc.

  • Un film…pour pleurer :

Avec Min Börda (“Mon Fardeau“) de la suédoise Niki Lindroth von Bahr, c’est l’heure de la crise existentielle musicale où des animaux animés chantent leur désespoir, leur solitude et leur désir de quitter leur quotidien morne. Ça brise le cœur, alors préparez les mouchoirs.

  • Un film…pour s’évader :

Avec My Trip in Japan de l’argentin Dante Zaballa, direction…le Japon (sans déc’). A travers une animation très colorée, le réalisateur et son compagnon de route Juan Molinet, nous racontent leurs souvenirs de voyage.

  • Un film…pour avoir peur :

Dans In sound, We live together de Joshua Giuliano, l’horreur se regarde un peu moins qu’elle ne s’écoute. Amoureux(se) de slasher movie et de films à suspense, voici un court-métrage qui changera de ce que vous voyez d’habitude. Tendez bien l’oreille.

  •  Un film…confiné :

Swatted d’Ismaël Joffroy Chandoutis, raconte à travers des témoignages, une forme de cyberharcèlement bien connue chez les gamers : le swatt, canular qui consiste à faire intervenir les forces de l’ordre chez un joueur en plein direct. A travers des images vectorielles d’un jeu vidéo et des vidéos de direct, le court-métrage documentaire montre cette irruption violente du réel, en plein gaming.

  • Un film…feel good :

Vous êtes frustré(e) ? Enervé(e) ? Déprimé(e) ? Whee de Freddy Cristy est la meilleure animation pour lâcher la pression. Sept ans après sa sortie, elle reste un culte d’internet qu’on se repasse en boucle à chaque coup de blues.

  • Un film…pour apprendre : 

Les Corps interdits de Jérémie Reichenbach vous plonge dans la jungle de Calais à travers des images d’archives et des récits de ceux qui y vivaient.

  • Un film…pour la beauté :

8760 images de différentes formes et couleurs, dessinées à la main. Une seconde d’animation créée par jour pendant 365 jours. C’est le travail de Mirai Mizue pour Wonder. Et le résultat est hypnotisant.

  • Un film…préféré ?

Le film de l’été d’Emmanuel Marre est un roadtrip estival aussi doux qu’amer. Philippe, un trentenaire divorcé et dépressif tape l’incruste dans la voiture de son ami qui doit ramener son fils Balthazar chez sa mère. L’adulte et l’enfant se lient d’amitié pendant le trajet. Comme une parenthèse dans sa vie, ces trois jours avec lui allègent un peu son cœur, du moins pour quelques jours.