Les Nuits Secrètes sont officiellement annulées

Dans Festival, Lille

© Sarah Bastin

Scroll par là

Ce n’est pas vraiment une surprise, mais voilà. Le festival d’Aulnoye-Aymeries, qui devait se tenir fin juillet, n’aura finalement pas d’édition 2020. C’est le maire de la ville et président de l’association des Nuits qui vient de l’annoncer.

Il y a quelques semaines, Emmanuel Macron annonçait que les festivals prévus avant la mi-juillet ne pourraient pas se tenir. On a donc vu disparaître de notre programme La Bonne Aventure à Dunkerque (fin juin), En Nord Beat à Bailleul, le Main Square début juillet… Et on avait eu Olivier Connan, programmateur des Nuits Secrètes, qui nous racontait le flou artistique plus qu’inconfortable dans lequel était le festival. Prévu après la date limite fixée par le chef de l’État, mais dix jours après seulement… Les organisateurs se devaient de continuer à espérer tout en restant extrêmement prudents.

Et la sentence est tombée ce mardi avec le discours d’Edouard Philippe à l’Assemblée Nationale. Le Premier Ministre y a expliqué qu‘aucun rassemblement de plus de 5000 personnes n’aurait le droit de se tenir avant la fin de l’été.

Du coup, les Nuits Secrètes se sont senties légèrement visées, vous pensez bien, elles et leurs 50 000 festivaliers. C’est le maire d’Aulnoye-Aymeries, Bernard Baudoux, qui a annoncé le premier l’annulation du festival avesnois.

Le festival a confirmé dans la foulée dans un communiqué : “Cette 19e édition se promettait d’être plus surprenante que les précédentes. Autant de secrets et de surprises que nous vous réservons pour l’année prochaine.” 

En précisant les modalités pour ceux qui avaient prévu d’être du côté d’Aulnoye fin juillet : “Les billets achetés pour l’édition 2020 restent valables pour l’édition 2021. Rendez-vous dans la rubrique billetterie de notre site web pour connaître toutes les modalités liées à la transformation des pass 2020 en pass 2021, au remboursement de vos pass ou encore faire un don pour soutenir l’association Les Nuits Secrètes afin de préserver et défendre son modèle économique indépendant, culturel, social et solidaire.

Pour mémoire, le Nuits Secrètes auraient dû accueillir cette année Lomepal, Foals, Boris Bejcha, Philippe Catherine, Rogrigo y Gabriela, ou encore Deluxe. Une bien belle affiche. C’est normal mais ça dégoute.