Tata Gamelle, la future cantine lilloise qui mijote un podcast en attendant

Dans Food Porn, Lille

@TataGamelle

Scroll par là

La ville a beau être confinée, ça n’empêche pas les futurs projets de continuer de pousser tranquillement dans leur coin. Après Petit Pois et la Serre Fraîche, on vous parle de Tata Gamelle, un spot gourmand et réconfortant qui veut s’installer dans le centre de Lille.

Qui n’a jamais fait sa “gamelle” avant de partir en cours, en stage ou au taf pour la pause déj’ ? C’est pratique, économique et plutôt bon si on a quelques compétences culinaires. Forcément, si ces dernières se résument à savoir faire bouillir l’eau des pâtes, ça devient tout de suite plus compliqué.

Rajoutez à cela votre amie la femme flemme, et vous vous retrouvez à 12h12 à devoir répondre par la négative à la question “T’as ta gamelle ?” Voilà, déjà vous avez pigé d’où vient le nom Tata Gamelle. Et même son concept : dans ce futur spot, vous aurez de quoi remplir votre fameuse gamelle.

Des études oui. Un CDI, oui mais non

Aux manettes, Déborah et Joffrey, deux jeunes Lillois, qui après avoir bien bossé dans leurs études supérieures… se sont rendus compte que ce qu’ils voulaient au final, c’est entreprendre. Autour de la bonne bouffe de préférence.

Ca fait déjà quatre ans qu’on a ce projet en tête en réalité, explique Déborah. Perso, je suis encore en études à Roubaix pour le moment, donc on monte tout doucement notre concept à côté pour démarrer les choses concrètes à la rentrée prochaine.” Et si Tata Gamelle est née pendant leurs études, ce n’est pas un hasard…

Manger des sandwiches froids au snack d’à côté pendant la pause déj entre deux cours, c’est clairement quelque chose que je ne veux plus, sourit Déborah. Quand j’étudiais à Lille, c’était déjà plus facile pour se dégoter autre chose mais ça demandait aussi un budget.

Alors qu’une gamelle dans un bon Tupperware de Maman, c’est quand même autre chose (et c’est zéro déchet en plus). C’est exactement ce que veut relancer le duo : Chez Tata Gamelle, vous pourrez vous pointer avec votre contenant, qui sera vide bien entendu (la flemme on a dit) et le remplir de comfort food savoureuse préparée sur place avec de bons produits sans y laisser la moitié de votre budget du mois.

De l’Université au podcast

Le duo a beau être jeune et n’avoir pour seule expérience dans la restauration que leur amour de la nourriture, ne croyez pas qu’il se lance, comme ça, tête baissée. Déborah s’est très vite inscrite à des sessions HubHouse de l’Université de Lille et peaufine actuellement leur business model.

Et pour en apprendre encore plus sur le monde de l’entrepreneuriat et de la restauration, j’ai lancé mon podcast“, ajoute la jeune Lilloise. Depuis des semaines, elle s’est mise en quête d’interviewer plein de gens du coin bourré.e.s de talent (et pas que culinaires). “Quoi de mieux pour apprendre que d’écouter les histoires et les tips de ceux qui ont réussi ?

Le confinement n’a pas freiné sa diffusion pour le coup. On vous file plein de liens pour l’écouter :

Et on termine sans vous donner de date d’ouverture bien entendu même si on part sur du 2021 dans l’idée. “On va tout reprendre à la fin du confinement, annonce Déborah. Ca coïncidera avec la fin de mes études, mon alternance se termine en août et il sera ensuite temps de se former en cuisine et de rentrer dans le concret !

Pour suivre Tata Gamelle dans ses folles aventures gourmandes, il y a une page Facebook, un compte Insta et même un site.