Le food truck solidaire de l’asso Magdala cherche des spots où se poser après le confinement

Dans Ch'est bieau, Food Porn, Lille
Scroll par là

L’as­so Mag­da­la lan­çait en décembre der­nier un food­truck soli­daire aux abords de la Catho. Stop­pé net par le confi­ne­ment, le joli pro­jet espère bien retrou­ver la route en mai. Mais avant ça, le camion Ch’­ti Talents (c’est son petit nom) cherche de nou­veaux spots où s’ins­tal­ler.

Tout est prêt pour la reprise, ou presque. Avec la crise du coro, impos­sible pour l’é­quipe de retour­ner à la Catho. Les étu­diants sont par­tis et donc, les clients aus­si. Le food­truck, géré par des per­sonnes en voie de réin­ser­tion pro­fes­sion­nelle, est à la recherche d’en­droits pour pro­po­ser ses bons petits plats. “Des lieux où il y a du pas­sage pour tou­cher le plus de clients poten­tiels”, pré­cise Cécile Bou­lan­ger, sala­riée de l’as­so. “Il s’a­git plu­tôt d’es­paces pri­vés de type struc­tures hos­pi­ta­lières ou com­mer­ciales ayant une acti­vi­té mal­gré le contexte.

Le plus du pro­jet, c’est le vrai coup de pouce qu’il donne à tout un tas de per­sonnes sans emploi depuis un moment. Alors, parce que l’i­dée est chouette et qu’on a bien envie d’une bonne bar­quette de frites après le confi, la team Mad­ga­la attend vos pro­po­si­tions !

Si vous connais­sez quel­qu’un qui connaît quel­qu’un qui connaît un bon spot où le Ch’­ti Talents peut s’im­plan­ter, contac­tez l’é­quipe. Pour ça, on vous lâche les coor­don­nées de Gabriel, enca­drant tech­nique. Un coup de fil au 06 45 54 82 47 ou un petit mail à g.marolleau@magdala.asso.fr fera l’af­faire.