Pendant ce temps, l’Escaut se faisait polluer sur quasi toute sa longueur

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Ca a été totalement éludé par des sombres histoires de zones rouges ou vertes, de masques en tissu et d’ouverture progressive des commerces. Mais pendant que tout le monde avait les yeux rivés sur le coronavirus, l’un des fleuves de la région, l’Escaut, était victime, lui et toute sa faune, d’une terrible pollution organique.