Pendant ce temps, l’Escaut se faisait polluer sur quasi toute sa longueur

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Ca a été tota­le­ment élu­dé par des sombres his­toires de zones rouges ou vertes, de masques en tis­su et d’ou­ver­ture pro­gres­sive des com­merces. Mais pen­dant que tout le monde avait les yeux rivés sur le coro­na­vi­rus, l’un des fleuves de la région, l’Es­caut, était vic­time, lui et toute sa faune, d’une ter­rible pol­lu­tion orga­nique.