“Géograffiti”, le docu sur le graff lillois, sera en ligne et gratuit ce samedi

Dans Culturons-nous, Lille

Photo ©LucasTakerkart

Scroll par là

C’est l’histoire d’une ville dont les murs sont régulièrement agrémentés de tags, de graff’, de grandes fresques et de messages à textes. Les hommes et femmes qui se cachent derrière ces ornements urbains ont été filmés pendant trois ans par Lucas Takerkart, vidéaste lillois qui est allé là où il est difficile d’entrer : dans le monde très secret du graffiti.

On vous avait parlé de Géograffiti : un autre visage du Nord lorsqu’il était sorti en 2018. On vous avait même parlé de Lucas Takerkart, le réalisateur, et de la manière dont il avait été amené à travailler dans ce monde si fermé qu’est le graff’. Pendant trois ans, le vidéaste qui bosse pour le collectif Cultur’all a pu suivre tout un tas d’artistes dont on ne voit pas le visage, mais dont on entend les voix, et surtout les œuvres. Poisson, San Momo, Opoil, le collectif Doctor Colors…

Vous connaissez le travail de l’Internationale Perchiste si vous êtes passés ne serait-ce qu’un fois sur le périf’. Vous croisez des Poissons partout dans la ville. Vous avez déjà marché sur l’œuvre du collectif Doctor Colors à Lille-Europe… Et vous voyez, peut-être sans savoir, ce que c’est les lettrages à l’acide sur les portes des rames du métro lillois, fait par ceux qui se revendiquent vandales.

Dans son film, Lucas Takerkart donne à voir un autre visage de Lille, celui de la nuit noire, le clandestin qui évite les flics et court sur les toits des immeubles où tout le monde dort. Une petite plongée dans un monde qu’on ne connait que si on en fait partie.

Vous pourrez voir ce film à compter de ce samedi sur le YouTube ou sur les réseaux sociaux. A ce propos, Géograffiti a une page Facebook, si ça peut vous aider.