Les spots à visiter à moins de 100 km de Lille

Dans Chill, Lille
Scroll par là

Arrê­tez de jalou­ser ceux qui vivent face à la mer ou en mon­tagne : Lille et ses alen­tours regorgent de lieux plus chouettes les uns que les autres. On a deman­dé à la blo­gueuse lil­loise Lucie, spé­cia­liste des micro-aven­tures, de nous don­ner ses bons plans balades.

On est un peu chau­vins chez Vozer (non sans blague). Ce qui veut dire qu’on peut deve­nir ultra un tan­ti­net ron­chons quand quel­qu’un nous balance : “Ah mince, t’es coincé.e dans le Nord pour les vacances ? Pas de chance…

On a eu le droit au même topo pen­dant le confi­ne­ment, puis avec cette his­toire de fron­tière de 100 km. Alors qu’il y a un tas de choses à voir et à décou­vrir dans le coin. On en connait per­son­nel­le­ment quelques uns mais pour vous dres­ser une liste beau­coup plus exhaus­tive, on a pré­fé­ré deman­der les tips de Lucie, lil­loise de 32 ans 1/2 (elle y tient), qui tient le blog des micro-aven­tures de Lulu.

Lucie c’est elle.

Elle aus­si se ren­fro­gnait dès qu’elle enten­dait un pote dire qu’il pre­nait encore l’a­vion pour par­tir en week-end car il n’y avait rien à faire ici de toute façon. “On a l’im­pres­sion que le Nord, c’est le Mor­dor de la micro-aven­ture !, s’ex­clame Lucie. J’en­tends dire que la région est sur­peu­plée et toute plate, alors que c’est juste faux”. Du coup, il y a un an, elle se lance dans l’é­cri­ture d’un blog pour par­ta­ger tous ses bons plans balades, visites et flâ­ne­ries à moins de deux heures de Lille.

Pour le décon­fi­ne­ment, c’est juste du pain béni puisque les musées, pas mal de parcs de Lille et de sa métro­pole vont res­ter fer­més pour l’ins­tant (excep­tion pour la Cita­delle).

Du coup, on va prendre l’air où ?

[Mise à jour du 11 mai à 16h30] La MEL a annon­cé la réou­ver­ture pro­gres­sive de ses espaces natu­rels dans la métro­pole lil­loise. On vous laisse lire ça juste ici.

  • Dans les Flandres

C’est beau, c’est vert, c’est val­lon­né et c’est à genre 30 minutes en voi­ture de Lille. Certes, vous ne pour­rez pas vous rem­plir l’es­to­mac dans les esta­mi­nets mais vous pour­rez au moins vous dégour­dir les jambes le long des nom­breux che­mins de ran­don­née qui arpentent les vil­lages du coin : Cas­sel, le mont des Cats, Ber­then, Boes­chèpe, Oxe­laëre, Saint-Jans-Cap­pel, Ter­de­ghem et on en passe.

Pen­sez aus­si au Bois des Huit-Rues à Mor­becque, un ancien site de lan­ce­ment des pre­mières fusées V1 de la Seconde Guerre mon­diale avec des bun­kers et des trous d’o­bus encore visibles dans le bois.

  • Dans la Val­lée de la Sen­sée

Vous saviez qu’on avait des men­hirs dans le coin ? Nous non plus. Il y en a pour­tant pas mal dans Val­lée de la Sen­sée, entre Douai et Cam­brai. Ils ont tous des noms qui sentent bons les légendes anciennes comme la “Pierre qui pousse” à Aubi­gny-au-Bac, le “Polis­soir” de Féchain ou la “Pierre du diable” et “la cui­sine des fées”.

Ca par exemple, c’est le polis­soir de Féchain. @VilleFéchain

Lucie vous conseille d’al­ler fouiller un peu le sujet sur Nord Décou­verte si on a titillé votre curio­si­té. Il y a bien sûr des ran­dos à faire dans le coin en pas­sant par le marais d’Ar­leux par exemple. Le site de la ville d’Arleux est d’ailleurs par­fait pour se ren­sei­gner des­sus.

  • Vers la trouée d’A­rem­berg dans la forêt de Raismes

C’est un lieu presque hors du temps. Un endroit mythique où le calme règne… sauf le jour de Paris-Rou­baix. Car si la course mythique porte le nom “d’En­fer du Nord” c’est en grande par­tie à cause de ce pas­sage pavé. Paris-Rou­baix a fina­le­ment été repor­té à l’au­tomne mais vous pou­vez aller vous faire une virée là-bas en amont.

On vous laisse la page Face­book de la forêt de Raismes (c’est à Saint-Amand) pour vous mettre au cou­rant des mesures à prendre à si vous y allez.

  • Dans les autres forêts du coin

Il n’y a pas que Raimes pour se mettre au vert. Beau­coup connaissent la forêt de Mor­mal ou celle de Mar­chiennes mais on en a aus­si une à 20 km de Lille : celle de Pha­lem­pin.

  • Au cime­tière de l’Est à Lille

Ne faites pas les gros yeux, ce n’est pas glauque un cime­tière. Regar­dez celui du Père Lachaise à Paris. Et bien à Lille, celui de l’Est vient juste après. Il a même des aspects de jar­din bota­nique avec ses 22 hec­tares et ses 520 espèces de plantes dif­fé­rentes.

Il regorge sur­tout d’his­toire : Pierre Mau­roy, le jeune espion belge Léon Tru­lin, le géné­ral Faid­herbe ou encore Alexandre Des­rous­seaux (celui qui a créé le P’tit Quin­quin) y sont enter­rés.

  • Dans l’A­ves­nois

Oui, on sait Maroilles c’est trop mimi. Mais le coin regorge d’autres vil­lages, ver­gers et bocages. Bref, le spot par­fait pour se faire une ran­don­née. On oublie pas non plus de pas­sez par Le Ques­noy, magni­fique ville for­ti­fiée qui a un charme fou.

Pour retrou­ver les fiches des cir­cuits de ran­don­née c’est ici

Et pour l’été ?

Lucie n’a pas non plus chô­mé pen­dant son confi­ne­ment puis­qu’elle a appe­lé 100 ins­ta­gra­meurs du coin pour leur deman­der leur spot pré­fé­ré dans le Nord-Pas-de-Calais. Résul­tat ? Une carte aux 100 bons plans qui va être plus qu’u­tile pour cet été (oui parce que tout n’est pas encore rou­vert).