Mambo Miam Miam a ouvert (à moitié) sa cantine hybride dans le centre de Lille

Dans C'est green, Food Porn, Lille

@mambomiammiam

Scroll par là

Malgré la situation actuelle, Julie et Gailord (A.K.A. Jason Gaillard) n’ont pas renoncé à ouvrir leur lieu hybride qui devait combiner resto/bar/cantine/dépôt de pain/ateliers/conférences au 27, rue de l’Hôpital Militaire. Ils se sont juste réadaptés, devenant la nouvelle épicerie locale tournée vers le zéro déchet du quartier.

Lille fourmille de beaux projets gourmands et pas mal d’entre eux devaient ouvrir au printemps. Avec le confinement (qui continue pour les restos et bars), certains ont décidé de se lancer quand même quitte à faire ça crescendo en s’adaptant à la situation sanitaire. C’est exactement ce qu’ont fait Julie et Gailord avec Mambo Miam Miam.

Forcément, j’imaginais un poil plus de monde à l’intérieur mais une ouverture en plein confinement, c’est original finalement, plaisante Julie au téléphone. On a ouvert début avril en tâtonnant sur ce qu’on allait pouvoir proposer mais finalement on a pensé à nos propres besoins dans la situation et on a essayé d’y répondre en se disant que ça aiderait forcément des gens du quartier.

Oui parce qu’on ne vous l’a peut-être pas rappelé tout de suite, mais le concept de Mambo Miam Miam repose sur trois piliers : le local, le solidaire et le durable. “Et ça, on ne voulait absolument pas y déroger”, appuie Julie.

Voilà comment le nouveau spot s’est très vite mué en épicerie locale pendant le confinement. Les gens du quartier peuvent y commander leur apéro à emporter avec de bonnes petites choses préparées par Julie et des bières brassées dans le coin, ou choper des paniers de fruits et légumes, du muesli, du thé et du café de producteurs de la métropole lilloise. Il y a même Brood, la néo boulangerie alternative qui y a un dépôt de pain deux fois pas semaine (mercredi et vendredi).

Avec l’arrivée du déconfinement, Mambo Miam Miam se met au click’n collect pour les repas que va concocter Julie. “Il n’y aura pas de menu fixe, ça dépendra de ce que me ramène Emile, d’Entraid’Union“. Elle a déjà réalisé des crumbles de légumes, des lasagnes ou encore des flamiches aux poireaux avec les légumes qu’il lui a apportés.

Pour ce qui est du solidaire, ils sont en contact avec des assos pour aider les bénévoles à leur niveau. La seule concession qu’a dû faire le duo (outre accueillir les gens à l’intérieur de son local), c’est le système de consignes. “On fait bien évidemment attention à produire le moins de déchets quand on cuisine mais on a préféré opter pour des contenants biodégradables pour l’ouverture, le système de consigne paraissait un peu problématique avec la situation actuelle.

Mais ce n’est pas oublié, c’est juste décalé vous l’aurez compris. On vous laisse aller faire un tour sur la page Facebook de Mambo ainsi que sur son compte Insta‘ si vous voulez plus d’infos sur ce nouveau lieu. Ils sont aussi sur le site de la Grande Bouffe.

Lire aussi :
Mambo Miam Miam, la future cantine hybride du centre-ville