La Bouquinerie du Sart ferme sa boutique de Roncq

Dans Ch'est bieau, Culturons-nous

@bouquineriedusart

Scroll par là

Ce n’est pas la fin de la Bou­qui­ne­rie, ras­su­rez-vous, juste un “recen­trage d’ac­ti­vi­tés”. Mais la crise qu’on vit actuel­le­ment a quand même eu rai­son de la deuxième bou­tique ins­tal­lée à Roncq depuis un an. Pro­mis, ça ne va pas avoir d’im­pact sur celle de Vil­le­neuve-d’Ascq qui compte d’ailleurs conti­nuer d’embaucher dès la ren­trée.

Quand on a vu la news sur nos réseaux sociaux, on a pris peur quant à l’a­ve­nir de l’en­tre­prise soli­daire. Heu­reu­se­ment, Domi­tille de la Bou­qui­ne­rie nous a ras­su­rés par télé­phone : “Notre bail à Roncq arri­vait à son terme et on devait déci­der si on conti­nuait l’a­ven­ture là-bas ou pas. Sans l’é­pi­dé­mie et le confi­ne­ment, on l’au­rait sans doute fait. Mais là, on a pré­fé­ré se recen­trer sur notre site his­to­rique pour pou­voir assu­rer quoi qu’il arrive notre mis­sion pre­mière : la réin­ser­tion par l’emploi.

Chers clients,Après un an d’ac­ti­vi­té dans le centre com­mer­cial de Roncq, nous avons mal­heu­reu­se­ment déci­dé de ne pas…

Publiée par La Bou­qui­ne­rie du Sart sur Mer­cre­di 13 mai 2020

Car la Bou­qui­ne­rie du Sart n’a pas pour but pre­mier de redon­ner une seconde vie aux livres. Elle le fait, bien évi­dem­ment, mais elle a sur­tout été fon­dée en 2015 pour créer des emplois soli­daires et ain­si aider les per­sonnes des centres d’hébergement du sec­teur par le tra­vail. “C’est ce pour quoi on existe en fait. Donc il était hors de ques­tion pour nous de la sacri­fier en pre­nant le risque de conti­nuer à Roncq, même si on ado­rait cette bou­tique, sans être assu­rés que ça fonc­tionne”, détaille Domi­tille.

C’est d’ailleurs pour ça que 100% des contrats de tra­vail en inser­tion ont été main­te­nus au centre de tri de Vil­le­neuve-d’Ascq. Là bas, ils ont aus­si pous­sé un peu les murs pour agran­dir le local his­to­rique et accueillir le coin fri­pe­rie. Les petits contrats en bou­tique, eux, n’ont pas for­cé­ment tous été renou­ve­lés mais la Bou­qui­ne­rie ne compte pas se repo­ser sur ses lau­riers. “On recule aujourd’­hui pour pour mieux avan­cer demain, annonce pleine d’en­train Domi­tille. On n’a pas l’in­ten­tion de stag­ner, on pense déjà à ouvrir les emplois en bou­tique à l’in­ser­tion et à faire de nou­veaux contrats étu­diants d’i­ci la ren­trée, sur­tout côté fri­pe­rie.

Ca y est, nous sommes prêts à vous accueillir demain matin à par­tir de 10h !On est très heu­reux de vous revoir !On a…

Publiée par La Bou­qui­ne­rie du Sart sur Lun­di 11 mai 2020

Si vous avez des appé­tences pour la mode d’ailleurs, vous pou­vez déjà envoyer un can­di­da­ture par mail à Domi­tille (domitille@bouquineriedusart.com) pour la ren­trée pro­chaine. Mais en atten­dant, sachez que vous pou­vez bien conti­nuer d’a­che­ter des bou­quins, des vinyles et des fringues de seconde main à la Bou­qui­ne­rie qui a d’ailleurs mis en place un vrai drive-in sur son par­king. “Les gens n’ont même pas besoin de sor­tir de leur voi­ture. Ils com­mandent en ligne, débarquent chez nous, et on dépose leur com­mande dans le coffre.

Bref, les bonnes idées de Bou­qui­ne­rie, elles, n’ont pas été atteintes par le virus.