La vente d’alcool à emporter est maintenant interdite le long de l’avenue Léon-Jouhaux

Dans Dans la rue, Lille
Scroll par là

A force de pousser un peu trop loin le bouchon du déconfinement, il fallait bien que ça pète… Après plusieurs infractions aux nouvelles règles aux abords de la Citadelle, la mairie de Lille a alerté le préfet. Ce dernier n’a pas tardé à prendre des mesures pour limiter les rassemblements trop nombreux le long des berges de la Deûle.

Vendredi dernier, la Citadelle, les quais de la Deûle et même le jardin Vauban (pourtant toujours fermé) avaient un goût d’avant. D’avant épidémie on veut dire. Pas mal de gens assis en groupe, ou la bouteille pour l’apéro sous le bras à la recherche d’un coin d’herbe. Que des choses qui paraissaient tout à fait normales au printemps 2019 mais qui prennent des allures d’inconscience aujourd’hui.

Parc Vauban, vendredi dernier.

Ce week-end, la maire Martine Aubry a laissé entendre son mécontentement. Elle qui a réussi a obtenir une dérogation pour rouvrir la Citadelle (mais seulement pour la balade et le sport) ne compte pas laisser ces débordements perdurer. Des contrôles des forces de l’ordre, sans PV pour l’heure, se sont multipliés pour faire respecter les nouvelles consignes.

Quai sans alcool

La maire a également tapé sur les doigts de deux bars le long de l’avenue Léon-Jouhaux, le Corfou et la Guinguette de la Marine, qui font de la vente à emporter comme de nombreux autres bars et restos de la ville. Sauf qu’après un contrôle, la police municipale a relevé de nombreuses autres infractions, rapporte la Voix du Nord. Comme de la consommation d’alcool par des clients à l’intérieur d’un des établissements ou encore de la vente d’alcool en gobelet (et non en bouteille) ce qui aurait favorisé la consommation sur place et non à emporter.

La mairie a verbalisé mais n’en est pas restée là : elle a demandé au préfet la fermeture administrative des deux établissements, toujours selon le quotidien. Ces choses ne se font pas en 24 heures, bien évidemment. Le préfet a donc choisi une méthode plus rapide en ratifiant un arrêté ce lundi aprem pour interdire la vente d’alcool à emporter sur l’avenue où se situent les deux bars.

Dans ce même arrêté, le préfet rappelle que “cette mesure vise à limiter la création de points de fixation et donc, la propagation du virus” et termine sur un nouvel avertissement : “Les règles qui ont prévalu pendant le confinement doivent se poursuivre pendant cette nouvelle période, faute de quoi de nouvelles mesures contraignantes devront être prises.