Le Conseil Lillois des Jeunes a besoin de votre avis pour son manifeste sur l’environnement

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Vous avez vu comment ça va mieux quand l’homme retire ses pattes de la nature pour la laisser reprendre ses droits ? Le déconfinement sera peut-être l’occasion de repenser nos modes de vie… ou pas. Toujours est-il que le Conseil Lillois des Jeunes (CLJ) compose un manifeste avec les avis et idées des jeunes métropolitains à propos de l’environnement.

Le Conseil Lillois des Jeunes, c’est cette instance de la mairie qui donne l’occasion aux moins de 25 ans d’engager des actions pour la ville. Apolitique et très ouvert, il est divisé en plusieurs groupes thématiques. Et figurez-vous que le groupe environnement n’a pas chômé cette année. “On a eu la volonté d’écrire un manifeste qu’on remettrait aux élus de la MEL“, raconte Octave Delepiere, étudiant en fac d’histoire et l’un des jeunes élus qui a piloté le projet.

Avant le confinement, on allait à la rencontre des jeunes de Lille et de la métropole, on avait recueilli leurs avis. On avait aussi rencontré des associations qui avaient monté des initiatives.” Le travail du groupe Environnement a détaillé le sujet en trois grandes parties : “Les déchets et surtout la problématique du zéro déchet, la mobilité avec la place des vélos et des piétons, et la question de la nature en ville.” Autant de thèmes qui devraient parler à bon nombre de Lillois, jeunes ou pas.

Transports gratuits et façades végétales

Le travail de collecte a démarré dans la rue, dans les facs, les écoles… Et puis tout le monde a dû se réfugier chez soi pour des questions de sécurité sanitaire qu’on ne nommera pas ici. Heureusement, les internets modernes existent et l’enquête peut se poursuivre en ligne sans aucun problème, sous la forme d’un questionnaire simple et efficace. On vous demande si les thèmes vous intéressent, ce que vous aimeriez voir à Lille, ce qui vous hérisse les poils de colère… Vous en avez pour dix minutes max, et ça peut donner du poids à ce manifeste destiné aux élus de la MEL, rien que ça.

Le CLJ a quelques idées de recommandations, pour vous donner une petite idée de ce qu’il y aura dans le manifeste : “On pense aux cendriers de poche distribués, à la gratuité dans les transports à verdir les façades des bâtiments, à des potagers collectifs dans les quartiers“, énumère Octave. Objectif : boucler le manifeste d’ici la fin de l’année. Vous avez donc le temps pour apporter votre contribution.

Pour remplir ce formulaire, c’est par là que ça se passe.