Bachelard, Boucher, Galois : on fait un point sur les réhabilitations prévues des résidences étudiantes

Dans La Fac, Lille, Un toit sur la tête

@Crous

Scroll par là

Du côté de Cité Scientifique, des résidences étudiantes font souvent les gros titres dans les médias. Et pas pour vanter leur côté cocooning : cafards, humidité, insalubrité… Les loyers ont beaux être bas, réhabiliter ces résidences du Crous est devenu urgent.

Il est rare d’entendre parler de Galois aujourd’hui sans penser directement au mot “cafard”. La résidence étudiante a pourtant déjà eu droit à quelques travaux mais on est arrivé à un point où l’un des bâtiments, le E, a carrément été rasé en février.

Avec le confinement et le millier d’étudiants restés cloîtrés dans leur chambre de 9m² du côté de Cité Scientifique, la nécessité de réhabiliter les autres bâtiments et résidences du secteur qui datent des années 60/70 n’a fait que s’accentuer.

Passage de ministre

La ministre de l’Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal, était de passage dans région la semaine dernière et n’a pas pu passer à côté de la situation de ces étudiants qui vivent toujours dans ces résidences. Beaucoup sont des étudiants étrangers n’ayant pas les moyens ou la possibilité de rentrer chez eux.

Après un échange avec Damien Castelain, président de la MEL, cette dernière s’est engagée à 50/50 avec l’Etat pour payer la réhabilitation des bâtiments M et O de la résidence Bachelard ainsi que des bâtiments G et H de la résidence Boucher.

https://twitter.com/VidalFrederique/status/1268127790185897985/photo/1

On parle ici d’une réhabilitation pour une mise aux normes sanitaires et énergétiques de 600 logements pour un coût de 26 millions d’euros. Pas question d’agrandissement des chambres pour le coup : l’argument avancé est que leur taille permet de garder un loyer relativement faible (autour de 160€).

C’est une première de la part de la MEL. D’habitude ce sont le Cnous (comme le Crous mais niveau national) et l’Etat qui financent ces programmes. Côté planning, on ne sait pas encore quand la réhabilitation commencera. Mais les 12 millions d’euros de la MEL doivent couvrir le programme sur cinq ans.

Les autres réhabilitations prévues

Et Galois ? Et les autres bâtiments ? Il y a déjà d’autres programmes de réhabilitation dans les tuyaux, centrés sur Cité Scientifique, et le Crous de Lille nous a filé le calendrier :

Résidences Bachelard / Boucher

  • Septembre 2020 : ouverture après réhabilitation du bâtiment L de la résidence Bachelard
  • Fin 2020 – début 2021: réouverture après réhabilitation du bâtiment K de la résidence Bachelard et ouverture du bâtiment I de la résidence Boucher après les travaux en cours.
  • Rentrée 2021 : réouverture du bâtiment N de la résidence Bachelard

Résidence Galois

Le bâtiment E, vous avez compris, il n’est plus. Des travaux de réhabilitation avaient déjà eu lieu pour d’autres bâtiments mais ça ne suffit clairement pas. Les quatre bâtiments A-B-C-D devraient connaître une grosse phase de travaux dans les deux années à venir. “Le marché de conception/réalisation pour les travaux de réhabilitation sera désigné, par un jury, en juillet“, explique le Crous de Lille.

Les travaux démarreraient :

  • dès janvier 2021 pour les bâtiments C et D 
  • dès janvier 2022 pour les bâtiment A et B

En attendant, beaucoup d’étudiants en grande précarité continuent de vivre sur les campus malgré le déconfinement et la fermeture de l’Université. S’ils peuvent désormais sortir de leur 9m2, leur frigo n’est pas forcément plus rempli pour autant et de nombreuses demandes, comme la suspension des loyers, ont été adressées à l’Etat.