HUB, la brasserie roubaisienne, solidaire et zéro déchet

Dans Bière, Lille
Scroll par là

Vous savez le nombre de gouttes de sueur qu’il faut pour monter sa propre brasserie ? Le nombre de brassins nécessaires à l’élaboration de recettes qui tabassent ? Les kilos de patience dont il faut s’armer en attendant d’avoir son indépendance ? Sébastien et Alexis, heureux patrons de la brasserie HUB à Roubaix, peuvent en parler.

Elles s’appellent La Trève, Aretha, la Transition, Frida, Lena, ou encore Barbara. Elles sont jolies, rondes, amères, blondes ou blanches, sentent parfois la vanille ou la cerise, et sortent tout droit des cuves flambant neuves de la brasserie HUB (pour Hoppy Urban Brew) à Roubaix. L’année dernière, ses deux brasseurs Sébastien et Alexis ont squatté chez des confrères pour brasser leur Transition. “On est allés à la brasserie Bellenaert (à Bailleul), chez Waale (à Wasquehal) et à la brasserie du Singe Savant (à Lille), raconte Sébastien. On a brassé 4 500 litres comme ça.”

Le truc, c’est qu’il ne manquait vraiment qu’une brasserie à Hoppy Urban Brew. Sébastien et Alexis avaient tout le reste : les recettes, l’amitié, l’envie de faire différemment, la fibre écolo… En décembre dernier, les cuves ont été installées dans leur grand local à Roubaix, et le premier brassin a pu être dégusté en janvier. Et depuis, ça n’arrête plus. Mais ce serait fait un gros raccourci que de réduire la brasserie HUB à ça. Parce que Sébastien et Alexis ont tout un tas d’autres choses à proposer.

Zéro déchet et partageurs

A commencer par leur démarche zéro déchet, qui leur a permis, la semaine dernière, de décrocher le label “Commerçant zéro déchet” donné par la ville de Roubaix. “C’était déjà notre philosophie de vie, on ne voyait pas pourquoi on ne le fera pas dans la brasserie.” C’est comme ça qu’ils vont donner plusieurs vies à leurs cartons, revaloriser le papier glacé sur lequel ils reçoivent leurs étiquettes, ont investi dans des fûts en métal et non pas en plastique… Et logiquement, les produits utilisés par les brasseurs sont au maximum certifiés bio.

L’autre projet auquel tiennent beaucoup Alexis et Sébastien, c’est leur idée d’incubateur. “On a envie de faire de la brasserie une sorte de plateforme d’échange où des brasseurs pourraient venir utiliser nos cuves pour faire des essais, brasser leurs propres recettes“, détaille Sébastien. Comme un besoin de rendre ce qu’ils ont reçu l’année dernière dans les trois brasseries qui leur ont ouvert leurs portes. “Ça pourrait amener à des collaborations, à un échange de bons procédés“, ajoute Alexis. D’autant que leur but n’est pas de produire leur gamme à outrance. “On ne veut pas entrer dans le piège de la production démesurée. On crée autant de valeur économique en prêtant notre brasserie qu’en brassant nous-mêmes.” C’est beau.

Vous trouvez les belles bières de la brasserie HUB dans les restaurants de Lille qui ont du goût, à la coopérative Baraka à Roubaix, sur lecourtcircuit.fr, avec El’Cagette, et à la brasserie (26, rue des Fabricants) les jeudis et vendredis de 16 h 30 à 19 heures.