[Jungle life] Prêt étudiant garanti par l’Etat : comment ça marche, sous quelles conditions ?

Dans Lille, Money Money Money
Scroll par là

Si vous aviez un job étudiant qui vous permettait de financer vos études et que, comme beaucoup, vous l’avez perdu avec le coronavirus, peut-être envisagez-vous de faire un prêt étudiant. L’Etat vous propose de se porter garant, si vous en avez besoin.

Un prêt étudiant, c’est un prêt qu’on contracte pendant ses années d’études et qu’on ne commence à rembourser que lorsqu’elles sont finies. Ça file un bon coup de main pour payer son école, son logement ou son ordi si besoin, et on ne paie que quand on commence à bosser, ce qui est bien pratique. Tout un tas de banques se feront un plaisir de vous prêter de l’argent, mais seulement si vous avez un garant. Comprenez quelqu’un qui sera capable d’assurer le remboursement du prêt si vous êtes dans l’incapacité de le faire. Souvent, ce sont les parents qui ont la gentillesse de tenir ce rôle. Mais ils ne sont pas toujours en capacité de le faire.

C’est là que l’Etat intervient. Depuis quelques années, il se propose de faire le garant pour votre prêt étudiant. Il y a quelques conditions, et les places sont limitées chaque année, mais il ne faut pas avoir un dossier très lourd pour en bénéficier.

  • Les conditions :
    • Il faut avoir entre 18 et 28 ans.
    • Il faut être inscrit dans une formation de l’enseignement supérieur, publique ou privée.
    • Il faut être français ou citoyen d’un pays de l’espace économique européen.
  • Les banques où faire la demande
    Plusieurs banques sont partenaires du dispositif : la Société Générale, la Banque Populaire, le Crédit Mutuel, le CIC et la Caisse d’Epargne. Vous n’êtes pas obligés d’être client pour demander un prêt dans ces banques. Et ce sont elles qui, par le biais de la Banque Publique d’Investissement, géreront le dossier de garantie par l’Etat.
  • Montant et taux d’intérêt
    Vous pouvez emprunter jusqu’à 15 000 euros avec ce dispositif. Ce sont les banques qui fixent librement le taux d’intérêt. Libres à vous d’accepter ou de refuser, bien sûr. Vous devez commencer à rembourser le taux d’intérêt pendant vos études, et passer aux vraies mensualités quand vous commencez à travailler.

On vous laisse checker les modalités sur le site du Service public.