[Municipales] Les forces en présence pour le second tour à Lille

Dans Lille, Politique
Scroll par là

Le premier tour des municipales, on a l’impression que c’était à une autre époque. Un confinement plus tard, le second tour arrive (le 28 juin) et on vous refait un point sur la situation avec les candidats qui ont passé la première étape et les gros enjeux.

Parlons premier tour et parlons surtout chiffres. Malgré une abstention record (67% environ) il n’y a pas eu de grosse surprise si on se réfère aux sondages.

A la sortie des urnes, le 15 mars, voilà où on en était :

  • Martine Aubry (Gauches — Lille en commun, Lille en confiance) arrive en tête avec 29,8 %
  • Stéphane Baly (EELV — Lille Verte) la talonne de très près à 24,53 %
  • Violette Spillebout (LREM — Faire Respirer Lille) ferme ce podium avec 17,53%

En dessous de la barre des 10% on retrouve :

  • Julien Poix (FI — Décidez pour Lille) : 8,8%
  • Marc-Philippe Daubresse (LR — Tous pour les Lillois) : 8,5%
  • Eric Cattelin-Denu (RN) : 6,85%
  • Antoine Stathoulias (Parti animaliste) : 1,95%
  • Alexandre Chantry (NPA — Résistance anticapitaliste) : 0,88%
  • Nicole Baudrin (LO) : 0,79%
  • Beryl Benyoucef (Parti ouvrier indépendant et démocratique) : 0,57%

C’est donc un second tour à trois listes qui s’annonçait.

Et forcément, les tractations pour fusionner des listes ont démarré le soir même. Violette Spillebout avait tendu la main aux Verts qui l’auraient tout aussi vite refusée selon La Voix du Nord. On attendait alors avec impatience le début des discussions entre la maire sortante et Stéphane Baly. Traditionnelement, les deux camps fusionnent mais là, rien n’était joué.

Confinés et surtout séparés

Et puis tout le pays s’est confiné, les candidats et leurs campagnes aussi. A l’heure du déconfinement, on a bien senti que le fossé entre les deux parties de la majorité municipale avait eu le temps de se creuser.

Bilan : les Verts de Baly ne feront cette fois-ci pas route avec les Socialistes d’Aubry. Et en fait, personne ne semble vouloir faire alliance avec personne. Violette Spillebout ne s’alliera pas à la liste des Républicains de Marc-Philippe Daubresse (8,2 %) et la lettre ouverte de Stéphane Baly au camp France Insoumise de Julien Poix (8,8%) n’a pas encore eu de réponse et n’en aura probablement pas : ce dernier a annoncé fin mai que sa liste ne fusionnerait avec aucune autre. Grâce à sa 4e place lors du scrutin de mars, forcément elle avait été courtisée par les autres listes…

Trois candidats et un scrutin

Aucun nouveau sondage de l’entre-deux tours n’a encore été publié. La favorite pour l’heure reste donc celle qui est arrivée en tête du premier tour, à savoir Martine Aubry. Stéphane Baly garde néanmoins une bonne opportunité de détrôner la maire sortante. Quant à Violette Spillebout, elle croit toujours en ses chances.

Mais comme souvent, l’abstention aura un gros rôle à jouer dans le second scrutin qui se déroule exceptionnellement un dimanche fin juin… où pas mal d’électeurs, au delà de la peur d’aller voter qui peut subsister, pourraient déserter une nouvelle fois en nombre les isoloirs.

Si vous avez besoin de billes pour vous (re)faire une opinion, on vous refile les programmes des trois candidats encore en lice :