Les cinémas rouvrent : où et comment se faire une toile dans la métropole lilloise ?

Dans Chill, Lille
Scroll par là

Si tous les cinémas de France et de Navarre sont soumis aux mêmes règles de déconfinement, tous ne rouvriront pas de la même façon, avec la même programmation. On vous fait un petit tour de la métropole lilloise.

Mater un film dans son canap’ en streaming a eu son charme pendant le confinement. Mais les accros des grands écrans vont enfin pouvoir retourner dans les salles obscures à partir d’aujourd’hui. Mais pas mal de choses changent.

Les mêmes règles partout, pour tous

Même si la jauge des 50% de capacité max a été levée par le ministre de la Culture ce week-end, les cinémas ne vont pas tout de suite tourner à plein régime. Déjà parce qu’il n’y a pas masse de sorties de films. Ensuite parce qu’il fait beau parce qu’il faudra quoi qu’il arrive qu’il y ait un siège entre vous et vos voisins. Pas ceux avec qui vous êtes venus (du coup vous pouvez retourner en date au cinoch’) mais avec les autres spectateurs que vous ne connaissez pas, si. En revanche ne débarquez pas à 20, pour les sorties en groupe, c’est toujours 10 personnes max.

Pour ce qui est du masque, il est obligatoire pour tout le personnel. Pour vous, on pourra vous l’imposer dans tous les espaces communs comme le hall, la confiserie ou encore les toilettes. Mais vous pourrez l’enlever une fois assis dans votre fauteuil (sinon pour le date, ça devenait tout de suite plus compliqué).

Si vous faites votre achat de billet sur place, laissez bien un mètre avec les autres clients et privilégiez le paiement sans contact. Mieux encore : achetez vos places en ligne. On vous file pas mal de liens tout au long de l’article. Ça permet même à certains cinés, comme le Kinépolis, de bloquer directement les places à côté de vous si vous prenez des billets en duo ou à plusieurs.

On mate quoi ?

En gros, hormis quelques sorties ciné, c’est surtout le retour des films dont la diffusion a été stoppée nette par le confinement.

L’autre atout qu’ont sorti pas mal de cinés, c’est la carte “nostalgie” avec la résurgence des gros succès, plus ou moins récents, à des prix attractifs jusqu’au mois de juillet inclus. On vous fait un tour des salles du secteur pour vous expliquer

UGC Lille et Villeneuve d’Ascq

Pour ces deux cinés, les portes s’ouvriront ce lundi à 16 heures. Et jusqu’au moins la mi-juillet, faute de nouvelles grosses sorties de film, la prog’ sera en mode revival avec le retour de grand classiques du cinéma, plus ou moins récents.

Vous aurez :

  • le choix du directeur, avec deux films chaque semaine à 5€ jusqu’au 14 juillet. C’est là par exemple que vous allez pouvoir voir des différences entre les deux cinés puis qu’ils n’ont pas le même directeur #CaptainObvious. A Lille, c’est plus Pulp Fiction et Fight Club alors qu’à Villeneuve-d’Ascq on est plus en mode super-héros avec Wonder Woman et The Dark Knight.
  • sélection des meilleurs films de 2019 à 3€50 jusqu’au 7 juillet.
  • un film, un jour : un film iconique qui change chaque jour au tarif unique de 5€.

Pour voir la prog complète de Lille, c’est ici alors que pour Villeneuve-d’Ascq, c’est par .

Le Majestic et le Métropole

Ils ont beau avoir été rachetés par leur voisin UGC, les deux cinés d’art et essai du centre-ville ont pu garder leur propre prog’. Voilà pourquoi vous n’allez pas y retrouver les gros blockbusters.

Au Majestic, une dizaine de films sont à l’affiche avec une alternance entre nouveautés et films sortis à la fin de l’hiver. Côté Métropole, vous avec sept films à l’affiche dont un documentaire.

Pour retrouver la prog’ complète et réserver vos billets, c’est ici pour le Métropole et pour le Majestic.

Le Kinépolis de Lomme

Allez on sort de Lille pour débarquer dans le cinoch XXL du Kinépolis. Sur les 23 salles du complexe, 10 vont rouvrir ce lundi.

Pour la prog’, c’est un peu la même stratégie que l’UGC : elle alterne entre quelques nouveautés, les films sortis en mars et les films cultes à revoir à un tarif réduit. Vous pouvez par exemple vous refaire Bohemian Rhapsody ou le premier OSS 117 sur grand écran. On dit ça on dit rien.

Pour réserver en ligne, c’est par ici.

Le Duplexe et les Ecrans

A Roubaix, le Duplexe rouvre lui aussi à 16 heures ce lundi. Comme il fait partie du réseau UGC, il va lui aussi pouvoir proposer une vingtaine de films avec une partie à prix réduits pour le choix du directeur (qui pour le coup est plutôt branché Cité de la peur) ou le concept “1 film, 1 jour”.

Et rebelote pour les Ecrans de Tourcoing. On est sur une quinzaine de films proposés avec exactement la même stratégie de films à petits prix pour les non-nouveautés. Pour le choix du directeur, on part sur un combo Matrix Inception.

Les cinés alternatifs

Du côté du Fresnoy à Tourcoing, la salle de ciné rouvrira le vendredi 3 juillet tandis que l’Univers, à Moulins, doit reprendre du service le 1er juillet. L’Hybride, de la rue Gosselet, reviendra en septembre avec le traditionnel Festival du Court-Métrage (remastérisé selon les mesures sanitaires qui seront en vigueur à la rentrée?