Des collectifs de street-art investissent la friche de l’Union pour des visites guidées artistiques

Dans Dans la rue, Lille
Scroll par là

Après la carte des œuvres murales de la métropole, le collectif Renart s’est lancé dans un énième projet. Les artistes ont apporté un peu de couleur à la friche de la Tossée, dans le quartier de l’Union à Roubaix, Tourcoing et Wattrelos. À compter du 18 juillet, les graffeurs Pi80 du collectif Renart et Roobey des Friches et des Lettres organisent des visites guidées pour découvrir l’expo en plein air. 

L’histoire démarre dans la période pré-confinement. Les street-artists organisent une jam session de graff’ dans la friche de Matériaux Authentiques à Tourcoing.  Coronavirus oblige, ils n’ont eu le temps de faire visiter le lieu que pendant… vingt-quatre heures. Sans surprise, les artistes restent sur leur faim.

Street-art à la friche de l'Union de Roubaix

Bien que l’initiative fut courte, le bruit se propage, et tombe dans l’oreille du promoteur immobilier Linkcity et SEM Ville Renouvelée. Ils flashent sur le projet, et proposent aux collectifs Renart et Des Friches et Des Lettres de remettre le couvert sur les murs abandonnés de la friche industrielle de l’Union. Aussitôt dit, aussitôt graffé. La crème de la crème des artistes de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos ont investi l’ancienne l’usine textile de la Tossée il y a deux semaines pour une opération color block. On y peigne plus la laine, on y peint les murs.

Cette fois-ci, pas de confinement de prévu – pour le moment.  Les artistes prennent déjà les réservations pour des visites guidées à partir du troisième week-end de juillet. Pendant un peu plus d’une heure, vous aurez droit à des explications qualitatives par Pi80 et Roobey eux-mêmes.

Street-art à la friche de l'Union de Roubaix

Pour prendre sa place, vous pouvez visiter le site de l’office de tourisme de Roubaix et Tourcoing ou aller sur la page Facebook du collectif Renart. Il faut compter 10€ le ticket, ou 5€ en tarif réduit. Pas besoin de justificatif, le collectif marche à la confiance.