On fait le point sur le port du masque dans la métropole lilloise

Dans Dans la rue, Lille, Santé !
Scroll par là

C’est officiel : le port du masque est obligatoire dans certaines zones de la métropole lilloise, jusqu’au 3 septembre minimum. Mais c’est parfois compliqué de s’y retrouver dans le flot d’informations, alors on va essayer de défricher tout ça. 

  • Où faut-il porter le masque ?

En gros, ce sont tous les endroits publics où il peut avoir pas mal de monde dans les communes de la Métropole Européenne de Lille (MEL) :

  • les zones piétonnes, permanentes ou temporaires,
  • les zones où la circulation routière est limitée à 20 km/h,
  • les zones caractérisées par une forte fréquentation du public,
  • les galerie commerciales et espaces assimilés des grandes et moyennes surfaces, ainsi que leurs espaces de stationnement,
  • les marchés publics de plein air,
  • les emprises et abords, dont les espaces de stationnement, des infrastructures de mobilité et de transports (gare, métro, gares routières, aéroports et aérodromes),
  • les espaces verts urbains (parcs, jardins et espaces aménagés au bord de cours d’eau).

Pour Lille, une carte les recense tous. Et on a concocté une autre carte pour le reste de la métropole lilloise.

  • Doit-on porter le masque en terrasse ?

Oui et non. Oui, dès lors que vous êtes debout, et que vous circulez sur la terrasse. Mais quand vous êtes assis, attablés avec vos potes, vous pouvez le retirer sans problème. Autrement, ce serait un peu compliqué pour siroter son diabolo fraise ou son jus d’orge. En revanche, pensez toujours aux gestes ‘barrière’ et évitez de taper la bise à toute la tablée.

  • Que risque t-on si on ne porte pas le masque ?

Déjà, vous risquez de propager le virus. Ensuite, la forces de l’ordre peuvent vous mettre une amende de 135€ (ça fait quand même une vingtaines de godets) et en cas de récidive dans les quinze jours qui suivent, vous encourrez jusqu’à 1500€, voire 3000€ d’amende (ça fait un max de tournées). Si vous oubliez votre masque trois fois, et plus, vous serez puni d’une amende de 3750€, de six mois d’emprisonnement et vous devrez effectuer un travail d’intérêt général. Voilà, c’est dit.

  • Et pour le sport ? Et en vélo, comment ça se passe ?

Il faut porter le masque dans les espaces verts urbains, soit tous les parcs, jardins, espaces aménagés en bord de cours d’eau des 95 communes de la MEL. Donc dès que vous entrez dans une zone où le port du masque est obligatoire, que vous soyez à pied, en vélo, en skate, en trottinette, en scooter ou sur un balai volant et ce, quelle que soit l’activité (marche ou sport), vous devez porter le masque. Donc oui, vous devrez porter votre masque durant votre yoga dominical, ou en balade le long de la Deûle jusqu’à la frontière belge.

Concernant le risque de fournir un effort intense en portant un masque, pour le moment, “nous n’avons reçu aucune consigne de l’Agence Régionale de Santé (ARS)“, indique le médecin du sport à Villeneuve-d’Ascq Luc Cordier.

  • Peut-on toujours pique-niquer à la Citadelle ?

Oui, mais là encore, il faudra agir comme si on était en terrasse. Selon la Voix du Nord, “le port du masque doit devenir un réflexe dans les parcs et sur les bancs publics situés dans les zones dites de rencontre comme la Grand-Place à Lille“. La Préfecture précise que “les personnes ayant besoin de retirer leur masque, même pour quelques secondes pour boire ou manger peuvent, afin de respecter les règles sanitaires, s’écarter ou s’isoler.” Donc manger sur le pouce, oui, pique-niquer à la Citadelle (ou ailleurs), oui, mais y faire sa séance de bronzette sans masque, no way.

  • Dans quelles conditions le masque n’est-il pas obligatoire ?

Selon l’article 2 de l’arrêté préfectoral, seules les personnes en situation de handicap disposant d’un certificat médical peuvent déroger à l’obligation de porter le masque.

  • Peut-on fumer dans les zones où le port du masque est obligatoire ?

Après avoir contacté la préfecture, elle nous informe que “pour les fumeurs, il convient de veiller au respect des règles de distanciation sociale“. En gros, éloignez vous des autres si vous fumez. Evitez de fumer en marchant rue Esquermoise par exemple.

  • Et les musiciens de rue dans tout ça ?

Il n’est pas rare de croiser des musiciens rue Neuve ou rue de Béthune. Mais difficile de porter un masque quand on joue de la trompette. Dans ce cas là, la préfecture indique que “si les musiciens de rue ne peuvent pas jouer avec un masque, il conviendra donc de le remettre dès que la personne aura terminé un morceau“.