À Saint-So, l’automne s’annonce bien design

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Deux expos pour pas de prix du tout : c’est ce que vous propose la Gare Saint-So pour cet automne. Créées dans le cadre de Lille Métropole Capitale Mondiale du Design (on ne l’écrira qu’une fois), les deux expos sont donc logiquement consacrées… à la charentaise. Non, on déconne. Au design. 

Et ces deux expositions ne se marchent pas dessus. Si vous voulez bien nous suivre dans cette visite : en entrant dans la halle B, on vous invite à vous diriger vers votre droite. Se présente à vous l’exposition La manufacture : a labor of love. Là, la grande prêtresse des tendances mode et design Lidewij Edelkoort y a réuni la gratin de la crème de la cerise des designers textiles et d’objet.

Soixante-dix artistes sont exposés et on a envie de dire que c’est la folie douce. Vous y trouverez un métier à tisser ancien qui tisse encore aujourd’hui (et sous vos yeux ébahis), du mobilier en rotin monumental, une armoire faite de mille essences, un banc fait de champignons (des vrais, oui), une robe faite de racines, et un arbre qui, en huit ans, a été façonné pour prendre la forme d’une chaise. Canon et à voir de près.

Puis si vous vous dirigez de l’autre côté de la halle, vous allez tomber sur une exposition de photos taille XXL. Un brin plus aride, moins arty et visuellement explosive que son expo voisine, Les Usages du Monde retrace à travers les yeux de douze photographe les nouvelles manières de bâtir.

En zigzagant à travers ces grands clichés, vous découvrirez les alternatives sociales, environnementales, ou encore architecturales qui sont testées un peu partout dans le monde. Et vous aurez la chance de terminer cette exposition en admirant une structure en kapla géante, pour le coup visuellement très satisfaisante.

On vous laisse avec les infos pratiques : les deux expos sont visibles jusqu’au 8 novembre, de mercredi à dimanche, de midi à 19 heures. Et comme d’habitude, tout est gratuit.