Charlotte, la couturière lilloise punk qui vit au rythme de la mode circulaire et accessible

Dans C'est green, Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

Des idées, Charlotte en a des tas. Au moins autant que de bacs de vieux vêtements et de tissus qu’elle stocke dans son atelier, à deux pas d’Euratech’. C’est là que cette couturière lilloise déploie son talent et crée ses collections de fringues upcyclées, pour toutes les morphos, qu’elle vend à “prix libre et conscient”.

Tu verras, la musique te guidera.” Quand on monte les escaliers qui mènent à l’atelier de Charlotte, on a qu’à tendre l’oreille et suivre les rifts de guitare pour atterrir sur le palier où ses fidèles clientes sont venues lui ramener ses anciennes collections. “C’est aussi ça la mode circulaire, lance Charlotte, 36 ans 1/2 (oui la précision ça compte). Elles me ramènent mes anciens vêtements qui traînent au fond de leur penderie. Je les revends à petits prix tandis qu’elles, elles ont des bons d’achat pour se faire plaisir dans la nouvelle collec’. Il faut que ça tourne !

Et parmi les nouveautés, on retrouve une foule de coupes basiques mais toutes uniques, car conçues à partir d’autres fringues qu’elle a récupérées ou de chutes de tissu. “Ce n’est pas rare que les clientes achètent la même base en différents modèles, explique la créatrice (mais elle préfère “couturière”). Elles savent qu’elles pourront les garder longtemps, même si leur morpho change.

Car chez Charlotte, il n’y a que deux tailles : une qui va du 36 au 42 et une autre du 42 au 46. “Je réfléchis beaucoup à la coupe, je l’ajuste, je l’améliore et je travaille avec des matières compliquées mais qui vont justement permettre à chacune de se sentir à l’aise dedans.

Prix conscient et upcycling

Elle a aussi eu l’idée de créer le prix conscient : sur ses étiquettes, vous n’avez pas juste le prix mais le coût de la matière neuve, le temps de travail de Charlotte dessus et le prix de base de la pièce pour qu’elle puisse se payer avec le salaire de base (A.K.A. le Smic). “Libre ensuite ensuite aux filles de mettre plus. Mais je ne me voyais clairement pas faire payer 75 balles un pull fait à moitié avec des matières que je recycle. Ca ne rentre pas dans mes valeurs et ni dans celles de la mode circulaire.

Ce concept de collection upcyclée à prix conscient, ça lui est venu en 2017 alors qu’elle a déjà lancé quelques collections, bossé au Grand Bassin de Roubaix ou encore comme habilleuse et costumière au Casino Barrière. “Il y a eu gros virage après la deuxième grossesse où financièrement, ça a été compliqué. Je voulais relancer une collection mais l’achat de matière, ça coûte tout simplement un bras.” Et puis elle se dit que finalement, tout le monde a du tissu plein ses armoires.

Atelier et showroom

Au début, elle a juste commencé à demander cinq fringues pour en faire une nouvelle. Et puis elle a accumulé du stock de tissus pour finalement lancer sa collection qu’elle vendait chez des clientes, en mode “réunion tupperware®”. “Au départ, je mettais simplement le nombre d’heures de travail dessus et le prix de la matière achetée en plus. Mais ça mettait mal à l’aise les clientes qui n’avaient pas toutes la notion du prix à l’heure. D’où l’idée du prix plancher.

Voici LA vidéo tournée dans mon atelier qui explique ma démarche et le prix conscient ? Un grand merci à Alex et Marina ?Vidéo : Alexandre Dinaut Make up : Marina Muah

Publiée par Charlotte Couture & Création sur Dimanche 24 novembre 2019

Ca marche tellement bien que Charlotte est maintenant couturière à plein temps et a arrêté les ventes à domicile depuis qu’elle a son propre atelier/showroom du côté de Bois-Blancs. C’est là que vous pouvez débarquer sur RDV pour découvrir son talent et sa bonne humeur. Elle y organise aussi chaque mois des journées portes-ouvertes (la prochaine, c’est le 10 octobre de 13 à 18 heures) et on vous promet quoi qu’il arrive une belle rencontre.

Son atelier By Charlotte se trouve entre le 45 et le 47 de la rue Fourier à Lille (arrêt de métro Canteleu). Il faut rentrer par la grande grille grise et ensuite c’est sur une porte sur votre droite. Pour le reste, suivez la musique. Ou ses réseaux sociaux : Facebook et Insta