Une appli vous permet désormais de mesurer la biodiversité dans le quartier d’EuraTech

Dans C'est green, Dans la rue, Lille
Scroll par là

En collab’ avec Soreli, l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (ou Inria) sort une nouvelle appli écolo. Il s’agit d’un biodimètre qui vous permettra de mesurer la biodiversité si vous vous baladez du côté des Rives de la Haute-Deûle. Le quartier est à cheval entre Lille et Lomme, et s’étend sur Bois Blancs, Canteleu et le Marais de Lomme.

“C’était l’un des premiers éco-quartiers français. Plusieurs initiatives ont été mises en place, comme des nichoirs à oiseaux. Cela a permis de développer une biodiversité finalement peu connue des gens qui vivent ou travaillent ici”, explique Antoine Soyer, responsable du pôle Rives de la Haute-Deûle chez Soreli. D’autres aménagements viennent de faire leur apparition, comme un radeau végétalisé (en photo ci-dessous) sur le côté d’EuraTech. Grâce à cette petite innovation, les plantes filtrent l’eau et améliorent sa qualité. Du coup, des espèces peuvent y vivre un peu plus sereinement. Ce radeau mesure aussi la quantité de produits chimiques qu’on retrouve dans l’eau. Ce type d’équipement permet à des petites bêtes jusqu’ici en voie d’extinction de faire leur come back à Lille, genre la libellule ou l’hirondelle de rivage. La Soreli, l’aménageur du quartier des Rives de la Haute-Deûle, et l’Inria  veulent aller encore plus loin dans la démarche. Les deux boites s’allient autour d’un POC (proof of concept) ville participative.

Faire participer les citoyens

Nous allons installer plusieurs capteurs afin de mesurer l’état de santé du milieu. Certains enregistrent par exemple les ultrasons des chauves-souris, explique Christophe Guérin, le designer des capteurs. Oui parce qu’en plus, le projet s’initie dans le cadre de Lille Capitale Mondiale du Design. Les différents co-pilotes du concept ont aussi besoin de vous. Pour accompagner ces appareils scientifiques ultra sophistiqués, ils ont lancé une appli destinée aux citoyens. Pour le moment, elle est seulement dispo sur Android. Si vous êtes sur iOS, il va falloir patienter encore quelques semaines.

Le principe est easy. En gros, lors de vos promenades champêtres dans les parages, vous pourrez dégainer votre smartphone et signaler si vous tombez sur un animal. Il suffira de préciser de quelle espèce il s’agit et combien vous en avez vu. Vous devriez vite vous rendre compte que le quartier bénéficie d’une biodiversité foisonnante. Au fur et à mesure, vous aurez accès à toutes les données récoltées en ligne.

Obviously, le projet devra s’étaler sur plusieurs années. Il faudra attendre la saison prochaine pour constater les premiers résultats. Le designer précise : “L’objectif est de sensibiliser les citoyens et de les faire participer“. Après avoir analysé l’ensemble des données, ce POC Biodimètre a l’ambition d’accroître encore un peu plus la biodiversité dans le coin.

L’application Biodimètre est actuellement téléchargeable si vous êtes doté d’un système Android.