On peut maintenant choper des paniers de légumes moches et anti-gaspi à Lille

Dans C'est green, Food Porn, Lille
Scroll par là

Trop petits, trop mûrs, avec une forme bizarre ou juste moches : est-ce que vous saviez que 30% des fruits et légumes n’arrivaient jamais sur les étals juste à cause de ça ? Une entreprise lilloise a décidé de se reconvertir pour les sauver et propose depuis début octobre de les acheter moins chers dans sa dizaine de drives-piétons disséminés dans la métropole lilloise.

Les Paniers de Léa, c’est une entreprise de chez nous qui affiche déjà 10 ans au compteur. Et depuis le début, son concept est le même : favoriser les circuits courts, l’agriculture éco-responsable et la sensibilisation au mieux manger. Depuis le 8 octobre dernier, elle peut même rajouter le gaspillage alimentaire à sa liste puisque c’est dans ce domaine qu’elle vient de se reconvertir.

Ce n’est pas notre première reconversion, sourit Bastien, l’un des cofondateurs. En dix ans, on a souvent évolué dans ce qu’on faisait, passant des paniers pour les particuliers à la livraison en entreprise ou encore aux ateliers. Là, c’est le confinement qui nous a demandé de nous réinventer, et ce sont les Lillois.es qui nous ont donné cette nouvelle idée de paniers de légumes moches à sauver“.

Body-positive végétal

Qu’on vous explique : quant est arrivé le fameux 16 mars 2020 et le premier confinement, l’entreprise s’est retrouvée avec une tonne de fruits et légumes sur les bras qu’elle devait livrer dans des entreprises, désormais fermées. “On s’est dit qu’on allait lancer un appel aux habitant.e.s pour qu’ils viennent nous aider à écouler ça“, explique Bastien. Et ils sont venus en nombre à Port-de-Lille, le QG des Paniers de Léa.

Pendant que tout ce monde faisait la queue en attendant d’être servi.e, des conversations autour de la bouffe sont forcément venues. “On n’a pas mal entendu les gens parler de gaspillage alimentaire et de ce qu’ils avaient entendu sur tout ce qu’on jetait comme denrées encore consommables.”

Et pas uniquement de celles des grandes surfaces, celles des producteurs aussi. Ça a fait cogiter l’équipe des Paniers qui, en retournant chez ses producteurs locaux, a posé la question qui fâche : il y a tant de fruits et légumes jetés que ça avant même de les envoyer sur les étals ? “Environ 30% en fait, c’est énorme !” Pour Bastien et ses collègues c’est une révélation : “On n’avait jamais évoqué ça avec eux et là, on découvre que pour des soucis de taille, de calibrage ou encore de ‘beauté’, ils ne seront pas acceptés à la vente ou juste pas vendus. Alors qu’il n’y a en soi aucune différence de goût.”

Vous voyez ce thym ? Et bien ses feuilles sont trop longues apparemment.

Treize drives

La reconversion des Paniers de Léa est lancée : désormais, les cageots sont remplis de légumes et de fruits “moches” qui sont achetés à un prix convenu avec leur producteur et revendus aux particuliers 30% moins chers que dans les autres systèmes de paniers. L’offre est complétée par une sélection de produits locaux comme des fromages, des yaourts ou des boissons. Tout le monde y gagne dans l’affaire : le producteur vend des produits qu’il aurait de toute façon jetés et vous, vous avez de bons légumes et fruits (à majorité locaux ou en agriculture raisonnée) moins chers, le tout en ayant conscience de faire une bonne action contre le gaspillage alimentaire.

Pour commander, il suffit d’aller sur le site des Paniers de Léa. Une fois votre commande passée, il ne vous reste plus qu’à choisir l’un des treize drives-piétons établis dans la métropole lilloise (dont trois à Lille intra-muros) devant des commerces eux aussi engagés dans cette démarche anti-gaspi.

Beauté fatale

Sur place, l’équipe des Paniers sera là pour vous aider à vous faire la main avec des produits que vous ne connaissez pas ou qui vous paraissent vraiment cabossés. “La pédagogie est très importante. On n’est pas là pour pointer du doigt qui est à l’origine de ce gaspillage initialement, tient à préciser Bastien. C’est humain d’acheter du beau et il faut déconstruire cette culture de la beauté, ce qui n’est évident pour personne.

Mais le fait est que les mentalités sont prêtes à changer dans le coin apparemment. En à peine un mois, l‘entreprise a écoulé plus de deux tonnes de fruits et légumes destinés à la poubelle. Trois nouveaux drives sont déjà envisagés pour parfaire le maillage de cette distribution de paniers : EuraTech’, du côté de Lille-Sud et pourquoi pas Roubaix-Tourcoing ensuite.

Pour suivre l’actu des Paniers de Léa, direction leur page Facebook, leur Insta et leur site internet.