Père&Fish a officiellement jeté l’ancre rue Natio avec ses burgers au poisson

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

L’enseigne de street food de poissons frais vient d’ouvrir son premier QG hors-Paris ce jeudi et se sent déjà comme un poisson dans l’eau dans le tumulte de la vie lilloise. On a forcément nagé couru tester ça et choper le plus d’infos possible pour que vous puissiez vous aussi vous régaler avec un vrai burger de poisson. Oui, parce que c’est super bon.

Après, ce n’est pas une grosse surprise quand on sait qui se tient derrière ce concept. L’idée d’associer la street-food au poisson vient d’Anthony qui vient dune famille de pêcheurs et de poissonniers du côté de Toulon. Du coup, il sait de quoi il parle. Et surtout : le poisson, il adore ça. “J’ai passé mon enfance à voir ma mère le cuisiner sous toutes ses formes et j’avais vraiment envie de lancer moi aussi un commerce lié à cet univers.”

Voilà comment il a atterri dans le campus du sud de la France de Skema. Il a d’ailleurs direct pitché ce projet de street-food marine au concours d’entrée. Et quand il s’est retrouvé en master avec trois autres potes, Ava (oui celle de Koh-Lanta), Charles et Alex qui étaient chaud.e.s aussi, la machine Père&Fish s’est lancée. “J’ai ressorti le vieux livre de recettes de famille, on a fait appel à un concepteur culinaire et on a surtout fait plein de tests“, raconte Anthony qui s’occupe désormais tout seul des recettes avec le soutien de Charles.

Frit, snacké, pané…

Au menu vous avez par exemple l’Ecossais, leur burger signature avec du saumon snacké à la plancha, une sauce BBQ déglacée au gin et au jus d’ananas avec sa compotée d’oignons, son coleslaw, ses chips de manioc…. Bref un jeu de goût, et surtout de texture, qui en fait de lui leur best-seller.

Nous, on est plus branché thon, alors on s’est laissé tenter par le Tuna Matata où un tataki de thon snacké au sésame vient s’amuser gaiement avec une mayo au gingembre, des carottes au cumin et au miel, des chips de manioc et de la mâche. Franchement c’est bon. Et comme on met moins de temps à digérer du poisson que de la viande, on a même pu repartir bosser après.

La team des quatre potes est donc à Lille en ce moment et même si ces Sudistes ont encore du mal avec les températures, ils.elles sont plus que ravi.e.s d’ouvrir leur “V1” comme Anthony l’appelle ici. “Paris, c’était notre vaisseau test. Mais nous ce qu’on veut, c’est s’implanter dans les autres villes de France surtout car c’est là qu’on sera tout simplement le mieux. Et on est tous tombé.e.s amoureu.e.s de Lille en venant faire des soirées chez potes ici.

Ils.elles ont aussi testé leur projet au Main Square d’Arras il y a deux ans, juste pour être sûr.e.s. “C’était dingue, même les gens bourrés sont sympas chez vous, plaisante le jeune gérant. Un gars avait oublié de payer sans qu’on s’en rende compte et il est revenu le faire quelques heures après.” Et l’accueil à l’ouverture jeudi était aussi chaleureux puisqu’ils ont clairement fait péter leurs records.

Il fait faim

Allez on arrête là pour le côté story time et on va parler infos pratico-pratiques quand même. Pour les burgers, tous faits-maisons, vous en avez quatre dispo, dont un végé, qui vont de 12 à 14 euros. Si vous voulez un menu, il faut rajouter 2€ pour chaque supplément comme la boisson, les frites (ou le coleslaw) et la boisson. Vous pouvez aussi vous faire un fishbowl, un fish and chips et même des accras de morue pour l’apéro. Anthony est aussi en train de faire plein de tests en cuisine pour créer une nouveauté spécialement pour Lille.

Pour l’instant, on ne peut bien évidemment pas manger sur place mais vous pouvez soit :

  • commander en click and collect sur leur site internet
  • vous rendre directement à leur resto du 66, rue nationale
  • vous faire livrer chez vous via UberEats ou Deliveroo

Ils sont ouverts 7 jours/7 de midi à 14h30 et de 19 heures à 22 heures. Et pour les suivre, ils ont un site, un compte Insta et une page Facebook

NB : pour la provenance des produits, bien sûr on a demandé. La majorité des produits frais viennent de fournisseurs de Rungis ou qui s’approvisionnent directement depuis Boulogne pour le poisson par exemple. N’hésitez pas à leur demander sur place si vous avez envie d’en savoir plus. Du coup, oui il est frais leur poisson.