Les Récoupettes transforment leur local en friperie éphémère ce samedi

Dans C'est green, Chill, Lille

@Célia Beauvais

Scroll par là

Les Récoupettes, c’est une chouette asso lilloise qui transforme, customise, apprend et vend du seconde main stylé et donc upcyclé. Si vous n’êtes pas encore allés voir le nouveau local dans le centre-ville, rendez-vous samedi là-bas, pour une grosse vente au kilo de fringues vintage.

On ne va pas vous refaire toute l’histoire des Récoupettes qu’on avait eu la chance de rencontrer cet été. Là, on va vous parler fripes, customisation, et nouveau local. Car depuis quelques mois, l’asso spécialisée dans le fil de seconde main a quitté Wazemmes pour République.

Mais celles qui l’ont fondée ont gardé tout ce qui fait le charme des Récoupettes et continuent de donner une seconde vie aux fringues et tissus qui tombent entre leurs mains. Et au début de l’hiver, elles ont reçu beaucoup, beaucoup mais alors beaucoup de fringues lors d’un don. “Un monsieur devait vider rapidement la maison de sa maman et nous a donné pas moins de quinze sacs de 100 litres remplis de vêtements, raconte Laëtitia, l’une des co-fondatrices. Il y avait de belles pépites à l’intérieur qu’on s’est mises à vendre chaque mercredi avant les fêtes sur nos réseaux. Mais il en reste au moins quatre sacs.

@Célia Beauvais

Tous les genres, tous les âges, toutes les tailles

Au total, c’est plus d’une centaine de pièces qui doivent trouver une nouvelle silhouette à vêtir. “Il y a des vestes, des manteaux, des robes, des jupes des pantalons, un peu d’homme, de l’enfant et de la femme“, détaille Laëtitia. Il y a de tout et aussi de toutes les tailles. D’ailleurs, on vous précise que les Récoupettes s’emploient à chaque fois à enlever les étiquettes des tailles et des marques. Pas pour vous embêter, mais pour vous prouver que parfois, ça ne veut rien dire et qu’il faut simplement essayer au lieu de chercher sa taille à tout prix. “On aura des pièces aménagées qui feront salons d’essayage et des mètres de couturiers pour celles et ceux qui voudraient vérifier sans essayer.

5€ le kilo et plus si affinités customisées

Côté prix, on part sur un minimum de 5€ le kilo. On dit “minimum” car les Récoupettes ont bien évidemment trié et réparé les pièces qui en avaient besoin. Et elles en ont même customisé d’autres. Du coup, comme tout travail mérite salaire, ces pièces là sont un tantinet plus chères, normal.

@Célia Beauvais

Pour aller dénicher ces pépites vintage, il suffit de vous pointer ce samedi 23 janvier au 64 rue Edouard-Delesalle à Lille, entre 10 heures et 17h30. Il n’y a pas de résa obligatoire en amont mais pour respecter le protocole sanitaire en vigueur, la friperie éphémère ne pourra accueillir que six personnes à la fois. N’oubliez pas votre masque et vos sous.

On vous quitte avec leur page Facebook, leur event Facebook et leur compte Insta.