À Roubaix, des (street) artistes se sont installés dans un ancien immeuble art-déco

Dans Culturons-nous, VozerTube
Scroll par là

Si vous connaissez bien Roubaix, peut-être vous souvenez-vous des anciens locaux de l’Institut du Marketing et du Management de la Distribution (IMMD) ? Depuis octobre 2020, les 1 200 m² de l’ancienne école servent de lieu de vie pour des artistes dont le célèbre groupe RemyCo.

Les locaux de l’ancien institut étaient mis en vente par la mairie depuis l’année dernière. Un très large espace de vie, réparti sur quatre étages, mais des acheteurs qui ne se montraient pas. A l’intérieur, style art et déco au rendez-vous, et le tout gardé en très bon état. Mais quand des artistes se pointent, on peut dire que ça rajoute du peps et une bonne touche d’originalité.

L’office de tourisme de Roubaix a fait le lien entre la mairie qui n’arrivait pas à vendre des locaux et le groupe RemyCo qui n’en n’avait plus“, explique Loïc Trinel, directeur de l’office de tourisme de Roubaix. Un bon plan qui arrange tout le monde, surtout que le groupe d’artistes et l’office étaient déjà un peu copain-copain, puisqu’ils avaient travaillé ensemble sur des visites et des ateliers street-arts.

RemyCo, c’est un groupe d’artistes dédié aux cultures urbaines. On y retrouve plein de styles d’arts différents, comme du graff, de la mode, du design… Anciennement logés rue Rémy-Cogghe, les artistes ont dû trouver de nouveaux locaux en octobre, faute de ne pas pouvoir exposer leurs œuvres (merci le Covid).

Tableaux, graffitis et jouets

L’immeuble n’a pas encore de nom mais il est très bien organisé. Pour vous donner une idée : les deux premiers étages appartiennent à des artistes en tout genre comme des plasticiens, des architectes d’intérieurs ou encore des spécialistes du zéro déchet. Le troisième et le quatrième étage sont loués à RemyCo, ils sont vingt-sept pour le moment mais le groupe va s’agrandir pour passer à une trentaine très prochainement.

On partage un espace de quarante mètres carrés pour avoir plus de lumière, plus de volume, plus de recul, ça permet de créer une ambiance sympathique“, détaille Camille, un artiste pochoiriste. Cette ambiance, elle se retrouve partout. Impossible d’arpenter les couloirs sans avoir les yeux qui trainent partout, ils passent d’un tableau, à un graffiti sans oublier tout un tas de jouets sympas modifiés.

Pour le reste du bâtiment, les artistes ont pensé à tout. Les caves servent aujourd’hui de lieu pour bomber. En gros, l’utilisation d’une bombe de peinture ne peut pas se faire partout à cause des projections et de l’utilisation d’un masque. Avec ces caves on peut pratiquer son art sans se soucier des problèmes.

Le bâtiment s’ouvrira au public pour diverses expositions. Par exemple, voici un projet qui verra bientôt le jour : le garage fera prochainement office de mini-galerie qui donnera sur la rue, histoire de faire profiter des œuvres à toutes et tous les adeptes de l’art.

Pour vous donner une idée, les nouveaux locaux sont situés au 6 rue de l’hôtel de ville à Roubaix. Pour plus de détails, n’hésitez pas à aller voir les réseaux Facebook et Instagram du groupe d’artistes.