Le Vidéo Mapping Festival revient à Lille en mars

Dans Ch'est bieau, Dans la rue, Lille

©-Yves-Bercez

Scroll par là

Voilà une bonne nouvelle. Si tout va bien, le Vidéo Mapping Festival va faire son grand retour en mars à Lille, et tout au long de l’année dans la région. L’événement, qui dure normalement une nuit chez nous, va s’étendre cette année sur deux semaines.

On est très contents, et on croise fort les doigts pour que ça marche“, démarre Carmen Borey, des Rencontres Audiovisuelles, à l’origine de l’événement. L’asso a dû, pour que l’édition puisse espérer se tenir, s’adapter à tout un tas de contraintes ; la première étant que les attroupements sont aujourd’hui la bête noire des organisateurs d’événements en configuration 2020-2021.

On ne va pas faire l’énorme parcours habituel, confirme Carmen. Ce sera un parcours plus à la carte, où les gens auront le choix de faire un lieu un soir, et de revenir pour un autre plus tard.” Les mappings ne dureront pas plus de deux minutes. Ils seront sur sept lieux emblématiques de la ville :

  • Gare Lille Flandres (Romain Tardy, France)
  • Monument aux Morts Place Rihour (Holymage, France)
  • Beffroi de l’Hôtel de Ville (ruestungsschmie.de, Allemagne)
  • Ilôt Comtesse : Chapelle de l’Hospice Comtesse (Playmodes, Espagne)
  • Monument aux Morts des 18 Ponts (Urbanscreen, Allemagne)
  • Monument Louis Pasteur (infos à venir)
  • Crédit Mutuel Nord Europe (SÍNOCA, Espagne)

Les artistes qui ont créé ces vidéo mappings collaborent depuis longtemps avec les Rencontres Audiovisuelles. “Il y en a qui avaient bossé sur le vidéo mapping de l’année dernière, d’autres qu’on avait déjà accueillis.

Et vous aurez donc quinze jours pour voir leurs créations, chaque soir, entre 19h30 et 21 h 30, du 11 au 27 mars. Oui, on sait, on a actuellement un couvre-feu qui nous empêche de sortir de chez nous passé 18 heures. Les Rencontres Audiovisuelles préfèrent faire le pari optimiste d’une levée de ce couvre-feu d’ici là. “Et on a un plan B, une solution de repli si ce n’est pas possible, confie Carmen. Mais on préfère se concentrer là-dessus pour le moment.

Le festival, entre mars et décembre, se fera ensuite itinérant et bougera dans toute la région, au gré des restrictions sanitaires. “Il est encore un peu tôt pour donner des dates“, confie Carmen.

Rendez-vous sur le site internet du vidéo mapping festival pour toutes les infos. Et comme Carmen, on serre les doigts.