Roubaix ne sera pas capitale française de la culture en 2022

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

La nouvelle est tombée cette semaine : la candidature de Roubaix pour être capitale française de la culture n’a pas été retenue par le ministère de la culture. La ville, qui brille par son offre culturelle, avait toutes ses chances.

Ca aurait été une bonne nouvelle parmi le flot quasi constant de nouvelles pas réjouissantes : en décembre, Roubaix avait déposé sa candidature pour devenir capitale française de la culture en 2022. Un label tout juste créé et décerné par le ministère de la Culture, pour mettre un peu de baume au coeur à ce secteur terriblement touché par la crise sanitaire. Réservé aux villes de moins de 200 000 habitants, le concours visait à mettre en valeur l’offre culturelle, et imposait une programmation très poussée et riche en surprises.

Et la ville y croyait. “On est une ville, culturellement, à rayonnement national et international, soutenait l’adjoint à la culture Frédéric Lefebvre, interrogé en janvier. Avec la Piscine, le Colisée, le Ballet du Nord, le Centre de développement chorégraphique, la Cave aux Poètes, la Manufacture, les compagnies conventionnées… On a énormément d’atouts.” Mais la ville n’a finalement pas été retenue. C’est ce même adjoint qui l’a annoncé sur Twitter cette semaine.

Le label s’accompagne d’une dotation d’un million d’euros pour soutenir la création artistique pendant toute l’année. On a bien essayé de joindre à nouveau Frédéric Lefebvre, mais on n’y est pas arrivés. On ne peut donc pas vous dire si la ville compte retenter le coup et déposer un dossier pour 2023. Ni si la programmation prévue dans le cadre du concours aura quand même partiellement ou entièrement lieu. On vous dit dès qu’on sait.