[Backstage] Le démontage de Soleils Noirs au Louvre-Lens

Dans Culturons-nous, VozerTube
Scroll par là

Les musées n’ont pas encore de date de réouverture. Mais ce n’est pas parce que les visiteur.se.s ne sont pas là que rien ne passe à l’intérieur de leurs murs. On est parti voir les coulisses, ces moments de vie des musées du coin qu’on ne voit jamais d’habitude… Aujourd’hui, direction le Louvre-Lens.

L’expo temporaire ‘Soleils Noirs’ était ultra attendue au Louvre-Lens. Déjà parce chaque expo est unique, ensuite parce qu’elle regroupait de grandes œuvres internationales à découvrir sous l’angle inédit de la couleur noire. On ne parle même pas de toute la prog’ événementielle qui était prévue à côté comme le warm-up du HellFest ou encore des dîners à savourer dans le noir. Bref, on avait hâte.

Sauf que c’était en 2020. “Le vernissage de l’expo était prévu pour le 25 mars 2020. On était donc en plein montage quand le premier confinement est arrivé, se souvient Juliette Guépratte, directrice de la stratégie au musée lensois et co-commissaire de Soleils Noirs. Déjà, on avait dû remanier la scénographie car des œuvres n’arrivaient pas jusqu’à nous, bloquées en Pologne, à Madrid ou encore à New-York.

C’est déjà un gros effort pour les commissaires de l’expo qui bossent dessus depuis des années. Mais avec ce confinement, il a fallu consentir à aller encore plus loin pour que les visiteurs puissent voir cette expo un jour : la prolonger. Sauf que ça ne se fait pas comme ça. Les œuvres ont un agenda précis et sont réservées des mois voire des années à l’avance pour telle ou telle expo. Mais la directrice du Louvre-Lens veut à tout prix tenter le coup et va demander une prolongation de prêt des œuvres de l’expo de six mois.

Six mois, c’est juste du jamais vu, explique Juliette Guépratte. Mais le monde de la culture a toujours été solidaire et l’a une nouvelle fois démontré ici.” Car il aura fallu un seul après-midi pour contacter tous les prêteurs, publics et privés, et valider la prolongation.

‘Soleils Noirs’ a donc pu être vue dès le mois de juin. Même si le second confinement a mis fin à ses visites physiques, elle a continué de vivre virtuellement jusque fin janvier, date prévue pour le démontage. On y a assisté en partie et on vous dévoile tout ça en vidéo :