Avec Cultur’all, festivals, concerts ou encore pièces de théâtre sont dispos sur Internet si ça vous manque

Dans Chill, Lille, Music in my ears
Scroll par là

Ce n’est pas comme si on y était en vrai, mais il faut avouer que c’est mieux que rien en cette période compliquée. L’asso lilloise Cultur’all regroupe des vidéastes qui proposent des contenus sur les cultures urbaines et populaires. De quoi profiter de bonnes musiques comme si on y était, mais depuis son lit ou son canap’.

Que celles et ceux qui connaissent déjà ne disent rien. Cultur’all est une asso qui a vu le jour il y a onze ans environ. Elle est spécialisée dans la production audiovisuelle d’after-movies de festivals, de portraits d’artistes ou encore de captations de concerts. Et on ne dirait pas lorsqu’on regarde les dites vidéos, mais les protagonistes de l’asso lilloise ont tout appris sur le tas.

Pour découvrir un peu le genre de contenus proposés, rien de tel qu’un petit tour sur leur chaine YouTube. Des vidéos courtes aux vidéos longues, vous pouvez profiter d’un concert mais surtout de documentaires. “On reste spécialisés dans les docus, on couvre aussi énormément l’art du graffiti“, explique Jonathan, un membre de l’association.

Et bien sûr, une grosse partie du travail est réalisée avec des artistes de la région. Mais sachez que Cultur’all dépasse bien les frontières de la métropole lilloise. Les vidéastes se sont déjà rendus en Afrique pour un travail autour de la mode et prévoient même de se rendre au Brésil l’année pro pour un documentaire sur le féminisme dans le monde du hip-hop.

Des lives et des prestations

Avec le Covid, on s’est demandés comment aider au mieux les artistes“, détaille Jonathan. Bah oui, pas simple de continuer ce style de métier quand tout s’annule au fur et à mesure. “On veut pérenniser tous les métiers du spectacle via des lives, on va en organiser pour des entrepreneurs du spectacle“, continue le vidéaste.

Ces lives, ils seront diffusés sur une plateforme qui change régulièrement, ça peut être YouTube ou Twitch par exemple. Et pas facile de vous dire à l’avance ce qui sera diffusé puisque ce sont les artistes qui viennent d’eux-mêmes demander les services de Cultur’all. Si l’objectif de l’asso est d’être non marchand, certaines prestations sont tout de même rémunérées par les artistes : “On a un problème avec l’argent je crois, les tarifs proposés sont assez bas“, plaisante Jonathan.

Si on peut déjà profiter de tout le travail réalisé par les vidéastes, des projets vont encore arriver. Par exemple, l’idée serait de proposer un live associatif régulièrement de l’asso et par l’asso. Mais pour cela, il faudra quand même trouver un peu d’argent en cherchant auprès des mairies ou encore de la région.

On vous laisse profiter de toutes les vidéos pour vous faire découvrir plein de choses et vous ambiancer chez vous grâce à leur chaine YouTube. Pour le reste, on vous pose leur page Facebook et Instagram.