Les Flonflons ne peuvent pas organiser Wazemmes l’accordéon, mais lancent leur propre émission télé

Dans Culturons-nous, Festival, Lille

Photo @Hervé Leteneur

Scroll par là

On se doute que le traditionnel festival des Flonflons n’aurait pas pu avoir lieu avec la situation actuelle. En temps normal, c’est un événement qui se compose de concerts et s’achève par le bal du Cheval Blanc. Sauf que cette année, pas question de rester à ne rien faire : Flonflons TV débarque sur vos écrans.

On espère ne pas vous mettre la larme à l’œil en parlant de Wazemmes l’accordéon et du bal du Cheval Blanc. Des événements bien lillois qu’il ne sera – à nouveau – pas possible de vivre, ou du moins pas physiquement. Pour l’association, née en 1993, l’objectif est de partager malgré tout la musique populaire et festive de l’accordéon.

Ainsi font font font ? Rangez les marionnettes et accueillez l’émission Ainsi font Flonflons. Ces magazines vont durer entre quarante minutes et une heure. Ils seront sous format live/reportage et composés d’interviews, d’images d’archives et bien évidemment, de musique. Le premier est déjà sorti, on peut le visionner sur le site flonflons.tv.

Gros lancement au mois de mai

Au total, c’est neuf émissions qui devraient sortir sur la chaine des Flonflons, dont sept au mois de mai. “Avec ces vidéos, on a voulu toucher une nouvelle cible. Le format digital permet de s’offrir aux personnes qui ne sortaient pas forcément“, précise Hervé Leteneur, l’attaché de presse de l’asso.

Pour la présentation, c’est le directeur du festival Claude Vadasz qui est au micro. Il se tient dès le premier épisode déjà en ligne, aux côtés de l’accordéoniste Etienne Boulanger, qui “sera en quelques sortes l’égérie de cette année“. Pour la production de ces séquences visuelles et musicales, l’asso se tiendra sur les sept émissions du mois dans mai, au sein de la Maison Folie de Wazemmes.

Covid ou pas, les Flonflons sont bien décidés à maintenir ce format digitalisé tout le temps : “Ca évoluera peut-être. On va s’adapter aux envies et avis des spectateur.trice.s“, rajoute Hervé. Car bien que tout soit annulé, les artistes sont loin de renoncer à leurs activités.

La suite est à retrouver sur la page Facebook de l’asso. Pour visionner les émissions, c’est juste .