L’Ephébière, la plateforme qui référence et vend les bières du Nord et d’ailleurs

Dans Bière, Lille
Scroll par là

Pourquoi, en 2020, quitter un taf bien payé et stable pour se lancer dans la création d’une plateforme de vente de bières du Nord et d’ailleurs ? Jérémy Bailleul, le créateur de l’Ephébière, n’a aucun problème à l’expliquer : “J’en avais marre de mon boulot, j’aime la bière, j’aime les brasseurs.” Et voilà.

Comme beaucoup, Jérémy a vécu le premier confinement chez lui dans les Flandres, à Cassel, à cogiter. “J’étais tout seul à réfléchir à plein de chose, et j’ai turbiné.” Le trentenaire est alors commercial dans une entreprise qui n’est pas la sienne, et tout ça commence à lui peser.

Je voulais arrêter d’avoir un patron, se rappelle-t-il. Et le vendredi, en rentrant du boulot, je m’arrêtais souvent chez De Katsbier, ou à la brasserie au Pif, ou chez Bellenaert.” Des brasseries flamandes qui font de belles mousses. “Et puis ce sont des gens qui ont des contacts faciles, on a sympathisé.” Lui aussi l’a facile, le contact. Il a la voix chaleureuse et le débit pressant de quelqu’un qui aime partager. Du genre convivial.

Permanentes ou éphémères

Le voilà donc qui lâche son travail stable et bien payé pour se lancer dans la création d’une plateforme de vente de bières du Nord – mais pas que -, l’Ephébière. Sur ce site lancé en début de semaine, il a déjà référencé pas loin de 160 bières. Des Nordistes, et des jolies : Bellenaert, Hub, Cambier, Thiriez, la brasserie du Reuze… Mais aussi des bières brassées ailleurs : à la brasserie du Grand Paris, à la Débauche (Angoulème), à l’Effet Papillon (Gironde) ou encore par Craig Allan (Oise).

Dans cette belle sélection : des bières qui seront là en permanence et des bières plus éphémères. “Ce que je veux, c’est que les gens fassent des découvertes. Et les brasseurs font souvent des brassins pour expérimenter.” Il sera donc possible de choper des bières qu’on ne trouve que difficilement parce que brassées en très petite quantité.

Il est bien sûr possible, sur la plateforme, de se composer son panier selon ses envies. Mais Jérémy propose aussi un système d’abonnement démarrant à 35 euros. Vous pouvez choisir de vous faire livrer 12, 18 ou 24 bières chaque premier vendredi du mois. Vous avez le choix entre une sélection de bières permanentes ou une sélection de bières éphémères, ou encore un peu des deux. “Je fais aussi des box mystère, précise Jérémy. C’est un peu comme un calendrier de l’avent des bières, mais toute l’année.

Lancé en début de semaine, le site a bien démarré. “Je suis content, je ne m’attendais pas à ce que ce soit la course comme ça“, souffle Jérémy. C’est tout ce qu’on lui souhaite.

Pour aller voir de quoi on parle, rendez-vous sur l’Ephébière.