Patricia, la street-artiste qui répare les murs et les trottoirs de Lille avec sa mosaïque

Dans Culturons-nous, Dans la rue, Lille
Scroll par là

Depuis plusieurs années maintenant, Patricia Zygomalas s’amuse à fleurir les ornières des rues de Wazemmes de son art. Il y en a désormais une quinzaine qui sont parsemées dans le quartier, et de nouvelles sont apparues ce mercredi aprem du côté de la Moulinette, boulevard Victor-Hugo.

Au début, je faisais ça la nuit mais là, c’est un peu plus officiel, donc je fais ça au soleil.” On est devant le café de la Moulinette, à l’orée de Wazemmes, et Patricia est en train de travailler son mortier dans le coffre de sa voiture garée juste devant. Elle est avec des ami.e.s venus l’aider à réaliser trois nouvelles créations de rue dans le cadre du festival des Fenêtres qui Parlent. Deux trous en face de l’entrée vont être rempotés tandis qu’une fleur grimpante va pouvoir monter le long du mur du café coopératif.

A la base, Patricia est une artiste qui apprécie pas mal le street-art. Mais cette meilleure ouvrière de France (oui quand même) en mosaïque d’art était loin d’imaginer qu’elle irait elle-même coller son art dans la rue. “Tout a démarré en 2018, quand j’ai été invitée au festival des Petits Bonheurs à Béthune, raconte-t-elle. Le thème était d’offrir des petits bonheurs aux passant.e.s en mode street-art et j’ai proposé de réparer les trous dans la rue.” Pour tester son concept, Patricia s’est bien évidemment fait la main dans son quartier de Wazemmes.

Elle ne s’est finalement plus arrêtée. “Et puis, on dit souvent que Lille manque de fleurs et de verdure“, plaisante-t-elle. Aujourd’hui, le quartier compte pas moins d’une bonne dizaine de spots “réparés” et fleuris par l’artiste qu’elle a répertoriés sur une carte interactive sur son site.

Vous pouvez aussi aller vous faire un petit parcours vélo à leur découverte (5,5 km environ) via l’appli Décathlon Outdoor. Il a été concocté par la blogueuse lilloise Lucie, spécialiste de la micro-aventure, qui n’arrête décidément pas de nous faire découvrir tout un tas de choses dans le coin.

Et sinon, si vous voulez voir un peu comment Patricia travaille, elle sera à la Moulinette à partir de 16h30 ce vendredi 16 avril pour terminer les joints de sa plante grimpante sur le mur.